07/06/2017 08:41
La polémique sur l'efficacité des services de sécurité et de renseignement a pris de l'ampleur mardi 6 juin au Royaume-Uni, à deux jours de législatives, après la révélation que deux des trois auteurs de l'attentat qui a frappé Londres samedi 3 juin avaient été signalés aux autorités.
Combo de photos diffusées par la police londonienne le 6 juin 2017 montrant de gauche à droite : Youssef Zaghba, Khuram Shazad Butt et Rachid Redouane, les trois suspects de l'attentat de Londres.
Photo : AFP/VNA/CVN

L'identité de Youssef Zaghba, un Italien d'origine marocaine de 22 ans, troisième membre de l'équipée meurtrière, a été révélée mardi matin 6 juin par Scotland Yard, qui a affirmé qu'il n'était pas connu des services de police.

Zaghba "n'était pas un sujet d'intérêt pour la police ou le MI5", le service de renseignement britannique, a fait savoir la police de Londres.

Mais selon les autorités italiennes, il avait été repéré en mars 2016 après avoir apparemment cherché à gagner la Syrie, et dûment signalé aux autorités britanniques.

La police aux abords de Borough Market à Londres, le 5 juin.
Photo : AFP/VNA/CVN
 
"Il a été signalé à Londres comme possible suspect", a déclaré le procureur de Bologne, Giuseppe Amato, sur Radio 24.

L'identité des deux autres auteurs de l'attentat avait été dévoilée lundi 5 juin : Khuram Shazad Butt, 27 ans, un Britannique né au Pakistan connu des services de police, et Rachid Redouane, 30 ans, qui se présentait comme un binational marocain et libyen.

Samedi soir 3 juin, les trois assaillants ont renversé des piétons à bord d'une camionnette sur le London Bridge, avant d'attaquer au couteau des passants dans le quartier animé de Borough Market. L'attaque a fait 7 morts et 48 blessés, dont 15 étaient toujours dans un état critique mardi 6 juin. Les trois assaillants ont été abattus.

Après cette troisième attaque en moins de trois mois revendiquée par le groupe État islamique, le pays s'interroge sur l'efficacité des services de sécurité.

Khalid Masood, l'auteur de l'attentat de Westminster le 22 mars, Salman Abedi, le kamikaze qui s'est fait exploser à la Manchester Arena le 22 mai, et Khuram Butt étaient connus des autorités et avaient fait l'objet de signalements du public.

Khuram Butt, proche du prêcheur radical Anjem Choudary, était même apparu dans un documentaire de Channel 4 intitulé Mes voisins les jihadistes diffusé l'an dernier.

Appel à témoin

Les services de renseignements surveillent 3.000 individus soupçonnés de "planifier" ou de "soutenir" des attaques terroristes.
 
Des experts de la police technique et scientifique, le 6 juin à Londres
Photo : AFP/VNA/CVN

Le chiffre est colossal. "Il est impossible de surveiller autant de personnes. Suivre un suspect sur 24 heures demande 20 agents", a expliqué à l'AFP Peter Neumann, directeur du Centre international d'étude de la radicalisation (ICSR), au King's College de Londres.

À Londres, le budget de la police a été amputé de 600 millions de livres (686 millions d'euros) ces sept dernières années, a précisé le maire travailliste Sadiq Khan à la BBC.

Deux nouvelles victimes ont été identifiées mardi. Alexandre Pigeard, un français de 27 ans venu à Londres pour "améliorer son anglais" d'après son père, a été poignardé lors de son service en tant que serveur au Boro Bistrot, ciblé par les assaillants.

Kirsty Boden, une infirmière australienne de 28 ans, a été tuée alors qu'elle tentait "d'aider des personnes" pendant l'attaque, selon sa famille.

Scotland Yard a également lancé un appel à témoins pour tenter de retrouver Xavier Thomas, un Français de 45 ans porté disparu depuis la nuit de l'attentat.


AFP/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Huê lancera des bus à toit ouvert Les touristes à Huê auront l’occasion de découvrir l’ancienne capitale impériale par des visites en bus à toit ouvert, selon les informations du Service du tourisme de la province centrale de Thua Thiên-Huê.