25/10/2021 16:25
La police ougandaise a qualifié dimanche d'"acte de terrorisme intérieur" l'explosion qui a fait un mort et plusieurs blessés samedi soir  23 octobre dans la capitale de ce pays d'Afrique de l'Est déjà visé par des attentats de groupes jihadistes de la région.
>>Ouganda : des "dizaines de milliers de personnes" impactées par un projet de Total
>>L'Ouganda rouvre ses frontières, fermées six mois en raison du COVID-19

Des policiers ougandais inspectent, le 24 octobre, les lieux d'une explion survenue la veille au soir dans un restaurant populaire de Kampala.
Photo : AFP/VNA/CVN

Selon le porte-parole de la police ougandaise, Fred Enanga, les auteurs présumés sont arrivés vers 20h30 (17h30 GMT) samedi 23 octobre dans un restaurant populaire du quartier de Komamboga, dans le nord de Kampala, portant un sac en plastique qu'ils ont placé sous une table.

"Les suspects ont déclenché l'explosion de l'engin peu après avoir quitté l'endroit", une trentaine de minutes après leur arrivée, a expliqué M. Enanga, décrivant un engin explosif "sommaire" contenant des clous et des morceaux de métal.

"Tout indique qu'il s'agit d'un acte de terrorisme intérieur", a-t-il ajouté, précisant que le groupe à l'origine de l'attentat semblait rudimentaire et que les enquêteurs pensaient pouvoir remonter sa trace grâce aux indices découvert sur les lieux.

Il n'a donné aucune indication sur l'identité ou les motivations des auteurs présumés.

Plus tôt dimanche 24 octobre, le président ougandais Yoweri Museveni avait indiqué sur Twitter : "il semble s'agir d'un acte terroriste, mais nous en retrouverons les auteurs", sans autre précision à leur sujet.

"La population n'a aucune crainte à avoir, nous viendrons à bout de cette criminalité comme nous sommes venus à bout des autres, commises par des porcs qui ne respectent pas la vie humaine", a ajouté le chef de l'État.

Le restaurant visé par l'attentat se trouve dans une zone avec de nombreux établissements du même type, prisés des jeunes fêtards qui viennent y manger de la viande grillée.

Selon la police, l'explosion a coûté la vie à Emily Nyinaneza, une serveuse de 20 ans. Trois blessés ont été hospitalisés, dont deux dans un état critique.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les œuvres en galets uniques d’une jeune Hanoïenne

Le Vietnam et le Cambodge coopèrent pour la reprise du tourisme international Le directeur général adjoint de l'Administration nationale du tourisme, Hà Van Siêu, a exprimé sa conviction que l'industrie touristique vietnamienne et cambodgienne surmonterait bientôt les difficultés causées par la pandémie et rétablirait rapidement les activités touristiques nationales et internationales.