30/10/2019 11:15
L'octogénaire suspecté d'être responsable de l'attaque contre la mosquée de Bayonne assure avoir voulu "venger la destruction de la cathédrale de Paris" qu'il attribue aux musulmans, a indiqué mardi 29 octobre le procureur, précisant qu'il était actuellement "examiné par un psychiatre".

>>La mosquée de Bayonne prise pour cible : deux blessés, le tireur présumé interpellé

La mosquée de Bayonne, le 29 octobre.
Photo : AFP/VNA/CVN


"L'ensemble de son audition interroge sur son état de santé psychique de sorte qu'il est actuellement présenté devant un psychiatre afin d'être éclairé sur sa responsabilité pénale", a dit devant la presse Marc Mariée.

Si Claude Sinké, 84 ans, a reconnu durant son interrogatoire avoir tenté de mettre le feu à la mosquée, il a en revanche "contesté avoir eu la volonté de tuer quiconque, précisant qu'il avait pris soin de repérer à de nombreuses reprises la mosquée afin d'être certain d'intervenir qu'à un moment où elle était très peu occupée".

M. Mariée a par ailleurs souligné être "en contact permanent avec le procureur national antiterroriste, qui attend les éléments qui seront réunis dans les heures à venir, afin de préciser s'il se saisit ou non de cette affaire".


AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà, une destination au fort potentiel

Tourisme de santé : un potentiel inexploité au Vietnam L'épidémie qui fait rage et la pollution croissante de l'environnement sont la raison pour laquelle le tourisme de santé est devenu une tendance dans le monde. En particulier, la période post-COVID-19 est considérée par les experts bénéfique pour tous les types de services de santé.