20/05/2018 17:09
La Jamaïcaine Elaine Thompson a dominé samedi 19 mai avec un chrono de 11 sec 06/100 (vent: -0,3 m/s) le 100 m de la réunion de Kingston, comptant pour le circuit Challenge mondial d'athlétisme et marquée par une MPM au marteau.
>>JO-2024 : une centaine d'athlètes internationaux soutiennent la candidature de Paris

La Jamaïcaine Elaine Thompson lors des demi-finales du 200 m aux Jeux du Commonwealth, le 11 avril à Gold Coast en Australie. Photo: AFP/VNA/CVN

Thompson, championne olympique en titre des 100 et 200 m, a nettement devancé deux autres Jamaïcaines Kerron Stewart (2e, 11.25) et Natasha Morrison (11.26, 3e).

Sur 200 m, sa compatriote Shericka Jackson a remporté en 22 sec 55/100 (vent: +0,4 m/s) son duel très attendu face à la Nigériane Blessing Okagbare (22.66).

Mais dans les conditions humides de Kingston, elles sont restées loin de leurs chronos de référence pour la saison: Okagbare est en tête du bilan annuel avec un chrono de 22 sec 04/100e.

La championne du monde du 400 m, l'Américaine Phyllis Francis, "descendue" sur le demi-tour de piste, a pris la 3e place (22.76).

Le 100 m messieurs est revenu à l'Américain Ronnie Baker, vainqueur en 10 sec 00/100e avec un vent très favorable (+2,0 m/s), devant son compatriote Mike Rodgers (10.04) et le Jamaïcain Tykwendo Tracey (10.14).

Nesta Carter, qui espère reprendre le flambeau abandonné par la superstar Usain Bolt, a dû se contenter de la 5e place (10.35), juste devant l'inusable Kim Collins (10.37), sorti à 42 ans de sa retraite pour une dernière course en Jamaïque.

La performance la plus marquante de la soirée est venue du lancer du marteau où l'Américaine DeAnna Price a signé la meilleure performance mondiale de l'année avec un jet à 76,27 m, soit un centimètre de mieux que la Bélarusse Hanna Malyshik (76,26 m).

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Quy Nhon, miracle de la nature J’adore les voyages et souhaiterais découvrir le monde en dehors des manuels et théories que j’ai appris à l’école. Voulant faire de ma vie une véritable aventure, j’ai commencé le récit de mon voyage, durant l’été 2018, à Quy Nhon (province de Binh Dinh, Centre).