20/05/2021 18:15
À un peu plus de deux mois des JO de Tokyo, l'Ougandais Jacob Kiplimo s'est affirmé comme un sérieux candidat pour le titre olympique sur 10.000m en devenant le 7e performeur de l'histoire (26 min 33 sec 93), mercredi 19 mai à Ostrava.
>>L’Américaine Richardson, 6e performeuse de l'histoire sur 100 m
>>Athlétisme : Grant Holloway efface Colin Jackson sur 60m haies

L'Ougandais Jacob Kiplimo vainqueur du 10.000m au meeting d'Ostrava, en République tchèque, le 19 mai.
Photo : AFP/VNA/CVN

À 20 ans, celui qui s'était révélé en 2020 en décrochant le titre mondial du semi-marathon, reste encore loin du record du monde de son compatriote Joshua Cheptegei (26 min 11 sec 00), qui sera le grandissime favori des Jeux. Mais sa progression phénoménale a de quoi impressionner.

L'Ougandais a ainsi pulvérisé son record personnel de près d'une minute (27 min 26 sec 68) et survolé la course qu'il a bouclée en solitaire. "La météo était bonne et tout a bien fonctionné, a-t-il déclaré. Je ne m'attendais pas à un tel chrono mais j'espérais quelque chose en moins de 27 secondes."

Aligné sur 3.000m, une distance non courue en championnats, Cheptegei avait l'occasion de répondre directement à son rival. Mais le nouveau patron du demi-fond mondial, qui a très facilement gagné en 07 min 33 sec 24, a échoué à battre le vieux temps de référence du Kényan Daniel Komen (7 min 20 sec 67 en septembre 1996).

Si le duel Cheptegei-Kiplimo à Tokyo fait saliver d'avance, Johannes Vetter ne devrait pas avoir d'adversaire à sa taille au javelot. L'Allemand a signé le meilleur jet de l'année (94,20m), le 7e de l'histoire, prouvant encore une fois qu'il était bien seul dans sa discipline depuis son retour en forme en 2020 après deux saisons perturbées par des blessures à la cheville.

Vetter (28 ans) s'était rapproché le 6 septembre à Chorzow du record du monde du légendaire Tchèque Jan Zelezny (98,48m) en établissant la 2e meilleure performance de tous les temps (97,76m).

Kerley domine Gatlin 

L'Américain Fred Kerley vainqueur du 100m au meeting d'Ostrava, en République tchèque, le 19 mai.
Photo : AFP/VNA/CVN

Les sprinteurs américains ont également été au rendez-vous. Chez les hommes, Fred Kerley, vainqueur en 9 sec 96, a largement dominé le vétéran de 39 ans Justin Gatlin (10 sec 08) avant de prendre la 2e place du 200m (20 sec 27) derrière son compatriote Kenny Bednarek (19 sec 93).

Spécialiste du 400m, Kerley fait partie des trois athlètes, avec le Sud-Africain Wayde van Niekerk et l'Américain Michael Norman, à être descendu sous les 10 secondes sur 100m (9 sec 91) et les 44 secondes sur 400m (43 sec 64).

Chez les dames, la dernière pépite US Sha'Carri Richardson, devenue en avril la 6e femme la plus rapide de l'histoire sur la ligne droite (10 sec 72), a facilement remporté le 200m en 22 sec 35.

Opposé au double champion du monde Sam Kendricks, Armand Duplantis s'est arrêté aux portes des 6m (5,90m) à la perche alors que l'affrontement alléchant entre le double médaillé d'or olympique Christian Taylor et l'étoile montante du triple saut Hugues-Fabrice Zango a tourné court. Le Burkinabé s'est imposé avec un saut à 17,20m, l'Américain (16,36m) ayant stoppé son concours avant la fin après un pépin physique.

Parmi les nombreux Français engagés à Ostrava, la recordwoman nationale (75,38m) Alexandra Tavernier s'est distinguée en terminant 2e au marteau (73,30m) derrière la Polonaise Malwina Kopron (74,74m). La reine de la discipline Anita Wlodarczyk, qui a du mal à retrouver ses sensations après deux ans d'absence sur blessure, a elle de nouveau déçu en ne prenant que la 3e position avec un jet à 72,72m, à plus de 10m de son record du monde (82,98m).
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le photographe Lâm Duc Hiên, la mémoire du Mékong