06/08/2017 18:50
Le Sud-Africain Luvo Manyonga, meilleur performeur mondial de la saison (8,65 m), a remporté le titre de champion du monde du saut en longueur, avec un bond en 8,48 m, devant l'Américain Jarrion Lawson à 8,44 m, samedi 5 août à Londres.
>>Athlétisme : Lemaitre à la recherche du temps perdu
>>Athlétisme : Lavillenie et Darien en mode mondial au meeting de Paris

Le sauteur en longueur sud-africain Luvo Manyonga, sacré aux Mondiaux à Londres, le 5 août 2017.
Photo : AFP/VNA/CVN

Un autre Sud-Africain, Ruswahl Samaai, s'est emparé de la médaille de bronze, avec un saut à 8,32 m, soit cinq centimètres de mieux que le Russe évoluant sous drapeau neutre, Aleksandr Menkov (8,27 m).

Le Cubain Maykel Masso, seulement 18 ans, a pris date pour un avenir radieux en se classant cinquième (8,26 m). Manyonga a tenu son rang de grand favori. Le nouveau champion du monde a connu une adolescence difficile dans un quartiers déshérité (township).

Il a reconnu que le sport l'avait sauvé de la drogue et du banditisme.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Capturer de beaux moments avec les marguerites Daisy de Hanoï Entre la mi-novembre et la mi-décembre, quand Hanoï ressent les premiers vents hivernaux, c’est la pleine saison des marguerites Daisy (Astéracées). En cette période, ce serait une faute de goût de ne pas acheter un bouquet. Mais pour une expérience plus romantique, rien ne vaut une balade dans un champ de fleurs en banlieue.