04/10/2020 05:33
Ces dernières années, les athlètes vietnamiens ont obtenu de nombreux succès dans les compétitions nationales et internationales. Mais pour aller plus loin, la formation des jeunes sportifs doit être la priorité.
>>Le Vietnam met la barre toujours plus haut
>>Hô Chi Minh-Ville termine en tête du tournoi d’athlétisme 2020

L’athlétisme, la "mine d’or" du sport vietnamien dans les compétitions d’Asie du Sud-Est.
Photo : VNA/CVN

Ces dix dernières années, l’athlétisme a été une véritable "mine d’or" pour le Vietnam, du moins dans l’arène de l’Asie du Sud-Est. Aux 29es et 30es Jeux d’Asie du Sud-Est (SEA Games), la sélection nationale a raflé respectivement 16 et 17 médailles d’or, figurant en tête du classement final par nations de cette discipline. L’athlète en saut en longueur Bùi Thi Thu Thao a fait parler d’elle aux 18es Jeux asiatiques (ASIAD 18) disputés en Indonésie en 2018, en remportant l’or pour le Vietnam. 

Selon Trân Duc Phân, chef adjoint du Département général de l’éducation physique et des sports et chef de la délégation sportive vietnamienne aux SEA Games 30, la formation des jeunes athlètes est importante et les installations basées à Hanoï y jouent un rôle clé.

"Pour constituer une équipe de jeunes performants aux compétitions nationales et internationales, chaque année, nous devons organiser de nombreuses sélections dans les provinces et villes chez les enfants de la tranche d’âge 10-12 ans. En outre, nous recherchons également des talents lors de tournois juniors", partage le directeur adjoint du Centre de compétition et d’entraînement sportif de Hanoï, Lai Phuc Lôc, qui est directement en charge de ladite discipline.

"Chaque année, nous présélectionnons 30 à 40 athlètes, puis nous en choisissons environ 20. En fonction des compétences de chacun, le centre se concentre sur un entraînement spécialisé", précise-t-il.

"En rejoignant l’équipe d’athlétisme de Hanoï à l’âge de 15 ans, j’ai été pris en charge par les coachs qui sont devenus aussi proches que des membres de ma famille. Donc, je me sens à l’aise et je fais de mon mieux pour m’entraîner et me consacrer entièrement aux tournois", confie l’athlète Trân Van Dang.

Se développer sur la longueur

La sauteuse en longueur Thu Thao a remporté l’or aux 18es Jeux asiatiques organisés en 2018 en Indonésie.
Photo : VNA/CVN

Malheureusement, la formation des jeunes est également confrontée à de nombreuses difficultés.

D’après Lai Phuc Lôc, le nombre d’athlètes a diminué récemment. Chaque année, l’équipe de Hanoï n’en recrute que 15 à 20, ce qui signifie que le choix est limité dans la sélection de l’équipe nationale.

De plus, le système national de compétition n’a qu’un ou deux tournois juniors par an, aussi les jeunes athlètes ont-ils peu de chances de concourir et d’améliorer leurs performances.

Selon Nguyên Bich Vân, cheffe de la discipline d’athlétisme au Centre de compétition et d’entraînement sportif de Hanoï, le niveau des athlètes recrutés en tant que grands talents n’est pas aussi élevé que les années précédentes.

Duong Duc Thuy, chef de la discipline d’athlétisme au Département général de l’éducation physique et des sports, estime que l’une des difficultés de la formation actuelle des jeunes est le manque de synchronisation du niveau central au local, chaque localité proposant une formation différente. En outre, les financements dédiés à la formation des jeunes sont limités.

Pour surmonter ces difficultés, la Fédération vietnamienne d’athlétisme et les responsables de la discipline ont élaboré un plan de formation stratégique à long terme, comprenant la formation d’entraîneurs et l’organisation de séminaires avec des experts.

Lai Phuc Lôc ajoute qu’il est nécessaire d’augmenter le nombre de tournois juniors à l’échelle nationale pour offrir aux athlètes plus de chances de se dépasser.

Selon Trân Duc Phân, pour se développer de manière durable et atteindre des objectifs plus élevés, l’athlétisme vietnamien devrait donner aux fédérations et associations du niveau central au local plus d’autonomie afin de rechercher des financements privés. Ainsi, les ressources pour le développement à long terme de l’athlétisme vietnamien seront-elles enrichies.

"En outre, l’athlétisme vietnamien devrait se coordonner activement avec le secteur de l’éducation et de la formation pour repérer des talents à travers des tournois scolaires", conclut Trân Duc Phân.
 
Phuong Nga/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
«Bún Ốc Bà ngoại» transmet les valeurs de la cuisine vietnamienne

Hang Kia - Pà Cò, une destination touristique en plein essor Situées dans le Nord-Ouest à une altitude de 1.200 à 1.500 m au-dessus du niveau de la mer, les communes de Hang Kia et Pà Cò de la province de Hoà Binh bénéficient d’un climat agréable toute l’année, d’une nature généreuse et abritent une importante communauté H'mông.