17/04/2019 17:29
Dans les écoles de Hô Chi Minh-Ville, la sécurité alimentaire est devenue une priorité ces dernières années. On a mis sur une alimentation adéquate pour les élèves.
>>Lancement du Mois de la sécurité sanitaire des aliments 
>>Têt: HCM-Ville crée 12 équipes d’inspection sur la sécurité sanitaire des aliments 

Préparation du déjeuner pour les élèves de l’école primaire Lê Quy Dôn, à Hô Chi Minh-Ville.

À Hô Chi Minh-Ville, l’organisation des repas pour les élèves demi-pensionnaires peut prendre plusieurs formes (cantines scolaires, repas livrés par des prestataires de services…). Il est particulièrement important de vérifier l’étape de la transformation des denrées alimentaires.

Chaque jour, l’école maternelle Binh Tri Dông (arrondissement de Binh Tân) sert 430 repas pour les élèves. Pour assurer la sécurité alimentaire, Nguyên Thi Thanh Thanh, directrice de l'école, a déclaré: "La cuisine scolaire est organisée strictement suivant les directives du secteur de la sécurité alimentaire et respectant le dogme +du jardin à la table+. Les sources de denrées alimentaires brutes fournies sont clairement identifiées et proviennent d’entreprises de confiance. Notre école a également mis en place une unité chargée de la sécurité alimentaire encadrée par les hauts dirigeants scolaires, un expert en nutrition, un comptable et un agent de santé afin de contrôler les étapes suivantes: le recueil  de denrées alimentaires brutes, la transformation, la conservation des échantillons alimentaires et enfin, sept employés en nutrition sont régulièrement formés à la sécurité alimentaire et aux techniques de cuisson".

Quelque peu différente de l’école Binh Tri Dông, l'école primaire Lê Quy Dôn (arrondissement de Binh Tân) met actuellement en place contractuellement un service de fourniture de repas confectionnés sur place. Lê Thanh Dung, directeur de cette école, a déclaré que l’hygiène et la sécurité des aliments pour les élèves étaient l’une des tâches principales du secteur éducatif, dans lesquelles la responsabilité de l’école était très grande. Pour mener à bien cette tâche, l’école a mis en place une équipe directrice sur la sécurité alimentaire, assignant clairement des tâches à chaque membre. Parallèlement au contrôle de l’entrée des aliments, le processus d’une cuisine à sens unique garantit une hygiène irréprochable. Elle a également installé des caméras afin de surveiller régulièrement la transformation et distribution des aliments ainsi que les activités de cuisine.

Ngô Van Tuyên, chef du département de l'éducation et de la formation (arrondissement de Binh Tân), a dit que pour la tâche de la sécurité des aliments dans les écoles, le département l’a immédiatement mis en œuvre dès le début de l'année. Parallèlement, il a renforcé la socialisation des ressources financières afin de moderniser les installations de restauration répondants aux besoins des élèves et d’améliorer la qualité du travail en restauration collective. En particulier, la majorité des écoles a établi une unité chargée de la sécurité alimentaire et de la surveillance des activités en restauration scolaires. Les écoles ont signé des contrats avec des fournisseurs de confiance, certifiés VietGAP et GlobalGAP.

Pour la sécurité et l’hygiène des cantines scolaires, Huynh Thanh Phu, directeur du lycée Nguyên Du, a dit que pour assurer la sécurité alimentaire pour les élèves, l'école n'a signé qu'un contrat avec un fournisseur de confiance et des contrôles sont réalisés chaque jour...

Équilibrer la nutrition pour la santé des élèves

Les élèves de Lê Quy Dôn prennent le déjeuner.

Parallèlement à la sécurité alimentaire, fournir un repas nutritif et équilibré aux enfants est également une préoccupation des écoles. Il faut garantir des menus conçus scientifiquement afin de garantir une croissance saine pour les enfants. Selon Trân Nguyên Thuc, cadre du Service municipal de l'éducation et de la formation, le repas en demi-pension aux élèves est clairement défini conformément à un logiciel de guide en nutrition construit par le ministère de la Santé et celui de l’Éducation et de la Formation, associé à l’Institut national de la nutrition. Le Service municipal de l'éducation et de la formation a déployé ce logiciel de nutrition dans ses localités depuis 2016.

Lê Thanh Dung, directeur de l'école primaire Lê Quy Dôn (arrondissement de Binh Tân), a déclaré qu'il était très important d'assurer un équilibre nutritionnel pour chaque menu afin de garantir une croissance saine pour les enfants. L'école utilise actuellement ce logiciel de nutrition afin de proposer un menu varié au quotidien. Le directeur est notamment chargé de surveiller,  d’approuver et de valider les menus hebdomadaires et mensuels.

En outre, face à l'épidémie récente de bovins et de volailles dans les provinces, l’école maternelle Binh Tri Dong a maintenu la viande dans ses menus. Nguyên Thi Thanh Thanh, directrice de la maternelle Binh Tri Dong, a déclaré que l’école ne préconise pas "l’élimination" de ce type d’aliments, mais demande aux partenaires de s’engager à renforcer les contrôles de qualité d’aliments utilisés, de sorte que les parents puissent être rassurés. Ce fait permet d’assurer un bon équilibre nutritif  pour les enfants.

Actuellement, en ce qui concerne la sécurité alimentaire, Trân Nguyên Thuc, a déclaré que le secteur éducatif renforçait ses directives sur le contrôle des sources de nourriture dans les cuisines et les cantines scolaires. Toutefois, le Service ne demande pas de supprimer complètement les viandes de porc dans les repas scolaires, mais il recommande que les établissements éducatifs attachent de l'importance envers une nourriture de bonne qualité ainsi que de l'origine des aliments pour éviter toute intoxication.

Texte et photos: Quang Châu/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La deuxième édition du tournoi amical de football Vietnam - France avec succès