02/06/2009 02:46
Le projet de loi sur l'aménagement urbain a récemment été au centre des discussions des députés, lors de l'actuelle session de l'Assemblée nationale (AN) à Hanoi.
Tous les députés s'accordent sur la nécessité d'élaborer de la Loi sur l'aménagement urbain pour régler les questions en la matière, à commencer par les carences d'aménagement à long terme et de cohérence entre aménagement et gestion. Cela entrave la création de zones urbaines modernes et la réalisation des objectifs de développement socioéconomique.

En revanche, des opinions sont divergentes sur la nécessité ou non de créer un conseil des architectes et de nommer un architecte en chef. Selon l'Article 16 du projet de loi, le conseil des architectes et l'architecte en chef assumeraient la tâche de conseils.

La députée Nguyên Thi Thu Hà (de Gia Lai) qualifie cette disposition de "trop générale", en insistant sur la nécessité de préciser les attributions de l'architecte en chef afin d'éviter tous enchevêtrements. Mme Hà met en exergue l'inefficacité des activités des architectes en chef de Hanoi et Hô Chi Minh-Ville dans la période 1992 à 2001. Ces personnes ne sont pas parvenues à satisfaire aux besoins de développement des 2 premiers centres urbains du pays.
Partageant ce point de vue, la députée Trân Thi Dung (de Diên Biên) souligne que cette fonction contrarie la politique de réforme administrative.

Inversement, plusieurs députés, dont Nguyên Van Tiên (de Tiên Giang), Pham Thi Phuong Thao (de Hô Chi Minh-Ville) et Nguyên Thi Kha (de Cân Tho), soutiennent cette nomination. "Faute d'un architecte en chef, il est difficile de déterminer et valoriser les particularités des zones urbaines", affirme Nguyên Dang Trung (de Hô Chi Minh-Ville).

Les parlementaires discutent également des critères d'aménagement urbain. Pham Thi Phuong Thao (de Hô Chi Minh-Ville) considère que les règles fixées par ce projet de loi sont peu réalistes en ne tenant compte exclusivement que du critère de densité démographique. "L'aménagement urbain implique également des règles sur les valeurs culturelles, historiques et environnementales", affirme-t-elle. Toujours selon elle, les projets d'aménagement urbain doivent par ailleurs être largement publiés pour que la population puisse demander aux autorités de fournir toutes les informations sur l'aménagement d'une localité.
Enfin, les députés mettent l'accent sur la nécessité d'associer aménagement urbain et plan de développement socioéconomique de la localité. De même, il faut éviter toute discordance entre les différents projets d'aménagement-un problème fréquent au Vietnam à l'heure actuelle.

Phan Anh/CVN
(02/06/2009)
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.