02/10/2017 18:23
Deux jeunes femmes accusées de l’assassinat en Malaisie du ressortissant nord-coréen Kim Chol ont plaidé non coupable, lundi 2 octobre, à l’ouverture de leur procès dans la banlieue de Kuala Lumpur.
>>L’ambassade du Vietnam assure la protection des droits et intérêts légitimes de Doàn Thi Huong
>>Le procès du meurtre du ressortissant nord-coréen Kim Chol prévu en octobre

La Vietnamienne Doàn Thi Huong (gauche), le 1er mars à Kuala Lumpur, en Malaisie. Photo : AFP/VNA/CVN

Les charges ont été lues à l’Indonésienne Siti Aisyah, et à la Vietnamienne Doàn Thi Huong qui se sont exprimées par l’intermédiaire de leurs interprètes devant la Haute Cour de Shah Alam.

Les deux femmes avaient été arrêtées peu après l’assassinat de Kim Chol, agressé le 13 février au VX, un agent neurotoxique, à l’aéroport international de Kuala Lumpur, où il attendait un avion pour Macao. La victime est morte au bout d’une vingtaine de minutes d’agonie.

Tout au long de l’enquête, les deux femmes accusées d’avoir projeté un agent neurotoxique, le VX, au visage de la victime ont nié avoir voulu commettre un assassinat. Elles ont affirmé avoir été trompées, croyant participer à une émission de télévision du style "caméra cachée".

Les avocats de la défense affirment que les véritables coupables ont fui la Malaisie. Ils reprochent au parquet de ne pas leur transmettre des pièces importantes du dossier et critiquent la manière dont la police a mené l’enquête dans cette affaire.

Mais le parquet insiste sur le fait que les deux femmes auront droit à un procès équitable. Le procureur, Muhamad Iskandar Ahmad, a mis l’accent sur les charges pesant sur les accusées.  "Les preuves montrent clairement que leur acte consistant à projeter un poison appelé VX a provoqué la mort de la victime".

Depuis février, les deux jeunes femmes à la frêle stature ont comparu devant des tribunaux pour de courtes audiences procédurales, à chaque fois sous bonne escorte, menottées et portant des gilets pare-balles.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’agriculture bio, une tendance inéluctable au Vietnam

Temple Bông Lai, site du tourisme spirituel qui vaut le détour Situé au pied de la montagne Dâu Rông (Tête du Dragon) dans la zone 3, bourg de Cao Phong, district homonyme, province Hoà Binh, à environ 10 km au sud de la ville de Hoà Binh, le temple Bông Lai vénère Cô Dôi Thuong Ngàn - un disciple de la Déesse-Mère des Montagnes et des Forêts et les esprits des Quatre Mondes (Tứ Phủ) selon la croyance viêt.