18/01/2010 03:46
Lors de la 4e conférence des ministres des Affaires étrangères du Forum de coopération entre l'Asie de l'Est et l'Amérique latine (FEALAC), tenue les 16 et 17 janvier à Tokyo, le vice-Premier ministre et ministre vietnamien des Affaires étrangères Pham Gia Khiêm a appelé les nations membres à poursuivre leur coopération et à conjuguer leurs efforts pour le développement surtout dans cette période d'après-crise économique mondiale.
Il a insisté les défis qui attendent les pays membres du FEALAC comme lutte contre la crise globale, changement climatique, sécurité vivrière, épidémies et pauvreté...

Selon le chef adjoint du gouvernement vietnamien, le FEALAC, pour assurer le déploiement de ses programmes et projets de coopération, devra solliciter des fonds auprès des pays membres les plus riches et surtout des grandes institutions financières internationales et régionales comme la Banque mondiale (BM), la Banque asiatique de développement (BAD) et la Banque interaméricaine de développement (BID).

Estimant que l'Asie de l'Est et l'Amérique latine sont 2 régions dynamiques aux larges potentiels de coopération, le dirigeant vietnamien a insisté sur la nécessité de poursuivre le développement du FEALAC, de rendre ses activités plus efficaces et plus concrètes.

Cette conférence a publié la déclaration de Tokyo pour faire l'appel la communauté internationale à aider les sinistrés du séisme tenu le 12 janvier à Haïti. Celle-ci a également décidé certaines activités dudit forum selon les propositions des conférences des dirigeants haut rang.

Lors de sa rencontre, en marge de cette réunion ministérielle, avec le ministre argentin des Affaires étrangères Jorge Taiana, Pham Gia Khiêm a demandé à l'Argentine de reconnaître le plus tôt possible le Vietnam en tant qu'économie de marché à part entière. Ces dernières années, les échanges commerciaux entre les 2 pays ne cessent d'augmenter, soit 600 millions de dollars sur les 10 premiers mois de 2009, contre 400 millions l'année précédente. Pour sa part, le ministre argentin a émis le souhait de voir le Premier ministre Nguyên Tân Dung effectuer cette année une visite officielle en Argentine.

Coopération Vietnam-Japon

Depuis vendredi, Pham Gia Khiêm a entrepris une visite de 6 jours au Japon, suite à l'invitation du ministère japonais des Affaires étrangères. En recevant le même jour une délégation du Conseil d'intensification de la diplomatie populaire (FEC), conduite par son vice-président Kazumasa Hanioka, Pham Gia Khiêm a affirmé le bon développement des relations bilatérales grâce à la contribution du FEC.

Le vice-Premier ministre vietnamien a rencontré l'ambassadeur spécial Japon-Vietnam, Ryotaro Sugi, qui a annoncé qu'une délégation d'environ 100 leaders d'entreprises japonaises pourrait être présente au Vietnam en avril prochain pour sonder le marché et chercher des opportunités d'affaires. En outre, cet ambassadeur a déclaré que le professeur S. Sano de l'Université d'Okayama devrait venir en mars prochain au Vietnam pour procéder à des opérations cardiovasculaires sur des enfants vietnamiens.

Le même jour, Pham Gia Khiêm a reçu une délégation japonaise qui participait au 6e sommet mondial du bouddhisme, conduite par le bonze supérieur Hiroshi Fujikura, secrétaire général de ce sommet. Dans le cadre de sa visite, Pham Gia Khiêm a remis l'Ordre du travail de 2e classe à l'ambassade du Vietnam au Japon. Il s'agit du premier bureau diplomatique vietnamien à l'étranger à recevoir ce titre.

Le soir du 17 janvier, Pham Gia Khiêm à coprésidé la 3e réunion du Comité de coopération Vietnam-Japon.

Le 18 janvier, l'hôte vietnamien doit quitter Tokyo pour visiter la ville d'Osaka.

Hoàng Phuong/CVN
(18/01/2010)
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.