01/01/2018 10:55
La Fédération vietnamienne de taekwondo a dévoilé son comité exécutif à l’issue de son 5e congrès pour le mandat 2017-2022, organisé récemment à Hô Chi Minh-Ville. L’objectif est clair : remporter au moins un titre aux Jeux d’Asie (ASIAD) l’an prochain en Indonésie.
>>En 2018, le Vietnam va se mobiliser pour les ASIAD 18
>>Taekwondo : Kim Tuyên remporte une médaille d’argent aux Grand Prix Series 2017

Le «trio magique» Tuyêt Vân - Lê Kim - Tuyêt Mai a décroché l’or aux SEA Games 29 en Malaisie.
Photo : Quôc Khanh/VNA/CVN

Le 5e congrès de la Fédération vietnamienne de taekwondo (VTF en abréviation anglaise) pour le mandat 2017-2022 a eu lieu début décembre à Hô Chi Minh-Ville. Il a élu un nouveau comité exécutif constitué de 21 membres. Le comité permanent comprend neuf personnes : un président, quatre vice-présidents, deux secrétaires généraux adjoints et deux membres du comité permanent. Truong Ngoc Dê a été réélu à la présidence de la VTF pour le mandat 2017-2022.

Le 5e congrès de la VTF a également approuvé le rapport-bilan du 4e mandat, qui fixait également les objectifs et les tâches pour le mandat 2017-2022.

Les forces en présence

Après le côté administratif, quid du côté purement sportif ? Durant la période 2012-2017, le taekwondo vietnamien a vécu des moments magiques, que ce soit pendant les compétitions internationales juniors ou les Championnats du monde.

Les meilleures illustrations reviennent aux taekwondoïstes Hô Thi Kim Ngân et Truong Thi Kim Tuyên, qui ont remporté respectivement une médaille d’or en combat dans la catégorie des moins de 44 kg dames aux Championnats juniors du monde 2016 et une médaille d’argent dans la catégorie des moins de 46kg dames aux Championnats du monde 2017.

Le taekwondo vietnamien est plus motivé que jamais à l’idée d’entrer dans la cour des grands de la discipline.
Photo : Quôc Khanh/VNA/CVN

Mieux encore, pour la première fois, le Vietnam a décroché l’or aux Jeux des étudiants mondiaux tenus mi-août 2017 à Taïwan (Chine). Le “trio” de taekwondoïstes Châu Tuyêt Vân, Nguyên Thi Lê Kim et Liên Thi Tuyêt Mai a hissé au firmament les couleurs du Vietnam durant la 5e édition des Jeux asiatiques des sports en salle et arts martiaux (AIMAG 5), organisée en septembre dernier à Achgabat, capitale du Turkménistan, dans l’épreuve par équipes de taekwondo poomsae (démonstration).

Des difficultés et des regrets

“Cependant, le résultat du taekwondo vietnamien n’est pas si glorieux. Pour être tout à fait franc avec vous, il est même loin de nos attentes“, a tenu à tempérer Truong Ngoc Dê, président de la VTF. Certains moments ont été pour le moins délicats à négocier et ont donné des sueurs froides au staff technique. Certains sportifs n’ont pas été capables de répondre le jour J, peu importe la raison. ”Nous n’avons pas pu atteindre l’objectif de remporter l’or aux ASIAD 2014 ni de gagner une médaille aux Jeux olympiques (JO) 2016 de Rio de Janeiro”, a-t-il déploré.

En effet, aux ASIAD 2014 disputés à Incheon, République de Corée, le Vietnam n’a remporté que deux médailles de bronze. Pire, pour la première fois, aucun taekwondoïste vietnamien n’est parvenu à se qualifier aux JO 2016 de Rio de Janeiro (Brésil). Et lors des 29es Jeux d’Asie du Sud-Est (SEA Games 29) en 2017 en Malaisie, la sélection nationale de taekwondo n’a remporté que deux médailles d’or, tandis qu’elle avait terminé en tête du classement par nations aux SEA Games 28 à Singapour, avec cinq médailles d’or.

Pour la période 2017-2022, c’est très logiquement que les ambitions du taekwondo vietnamien ont été revues à la hausse, avec l’objectif de décrocher l’or aux ASIAD 2018, de remporter trois ou quatre titres aux SEA Games 2019 et d’obtenir le droit de participer aux JO 2020 de Tokyo (Japon) pour pouvoir y rafler une médaille – qu’importe le métal. En vue de ces rendez-vous, la VTF a changé ses méthodes d’entraînement, en incorporant des techniques plus difficiles en poomsae comme en combat.

Pour l’heure, le pays est réputé internationalement pour la qualité de son effectif en poomsae, avec des sportives brillantes comme Châu Tuyêt Vân, Nguyên Thi Lê Kim et Liên Thi Tuyêt Mai qui ont remporté plusieurs titres lors de grandes compétitions asiatiques et mondiales. De très bon augure pour le pays, d’autant que cette épreuve sera au calendrier des ASIAD 2018. Avec de telles représentantes, le Vietnam se pose comme un candidat légitime pour décrocher au moins un titre aux ASIAD 2018.

Le président de la VTF l’a martelé : ”Les ASIAD 2018 sont l’un des grands objectifs de l’année prochaine”. En participant à ces jeux, les taekwondoïstes auront l’opportunité d’inscrire des points précieux en vue d’une qualification pour les JO de 2020, à Tokyo.
 
Phuong Nga/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.