03/12/2018 23:17
L’Institut d’études économiques pour l’ASEAN et l’Asie de l’Est (ERIA) et le secrétariat de l’ASEAN ont organisé lundi le 3 décembre dans la capitale indonésienne Jakarta, un séminaire en mémoire de l’ancien secrétaire général de l’ASEAN, Surin Pitsuwan.
>>La Journée de la famille de l'ASEAN célébrée en Russie
>>Le bateau de la jeunesse ASEAN - Japon arrive à Hô Chi Minh-Ville
>>Le 33e Sommet de l'ASEAN et ses réunions connexes à Singapour

Vue du séminaire en mémoire de l’ancien secrétaire général Surin Pitsuwan, le 3 décembre à Jakarta. Photo: Hai Ngoc/VNA/CVN

Les participants ont passé en revue les contributions de Surin Pitsuwan au développement de l’ASEAN et de ses pays membres. Ils ont tenu en haute estime son rôle et ses activités durant son mandat entre 2008 et 2012.

Surin Pitsuwan a en effet aidé à l’ASEAN à surmonter de nombreux obstacles et à confirmer la vitalité et la stature de l’Asie du Sud-Est. Fort de sa position et de ses connaissances approfondies, Surin Pitsuwan a tenté, au cours de son mandat, de promouvoir une communauté de l'ASEAN plus ouverte. Malgré de nombreuses difficultés, il a soutenu et promu la création d’un institut de l’ASEAN pour la paix et la réconciliation dans l’espoir de créer une plate-forme de résolution des conflits dans la région.

À la fin de son mandat de secrétaire général de l'ASEAN, Surin Pitsuwan a continué d'assister aux réunions internationales, soulignant la position et le rôle de l'ASEAN. Il a travaillé en qualité de conseiller à la Sasakawa Peace Foundation, à la Nippon Foundation et à d’autres organisations internationales.

Il a aidé les décideurs de l'ASEAN à élaborer des plans pour travailler avec le Myanmar afin de faire face à la crise humanitaire à Rakhine. L’ancien secrétaire général de l'ASEAN, Surin Pitsuwan, est décédé le 30 novembre 2017, à l'âge de 68 ans, d'une crise cardiaque.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Luang Prabang, Udon Thani et Quang Ninh: un triangle de patrimoines mondiaux La promotion du triangle de patrimoines mondiaux lors d’un forum commun a offert des opportunités de développement des produits touristiques empreints des particularités culturelles de chaque pays, contribuant ainsi à créer des circuits attrayants, notamment pour les touristes venant d’Europe et d’Amérique du Nord.