19/02/2020 18:17
L’ambassadeur Trân Duc Binh, chef de la délégation vietnamienne auprès de l’ASEAN, a présidé mardi 18 février à Jakarta, en Indonésie, la première réunion de 2020 du Comité de coordination pour la connectivité de l’ASEAN (ACCC).
>>L’ASEAN intensifie les liens en son sein
>>Le Vietnam participe aux réunions de l'ASEAN sur la connectivité

L’ambassadeur Trân Duc Binh (centre), chef de la délégation vietnamienne auprès de l’ASEAN.
Photo : VOV/CVN

Les participants de la première réunion de 2020 du Comité de coordination pour la connectivité de l’ASEAN (ACCC) ont reconnu les avancées dans la mise en œuvre du Plan directeur sur la connectivité de l’ASEAN (MPAC – Master Plan on ASEAN Connectivity) 2025, avec 12 des 15 initiatives de cinq domaines stratégiques déjà en cours et les trois autres en préparation.

Les participants ont adopté les orientations et les priorités du Vietnam ainsi que le Plan de travail d’ici 2022 pour réaliser le Plan directeur sur la connectivité de l’ASEAN.

L’ASEAN accordera la priorité aux projets dans le cadre des trois initiatives restantes, en particulier les projets de construction de données sur les lignes commerciales, de rédaction d’un dictionnaire sur les données ouvertes de l'ASEAN; le développement de plateformes numériques; l'amélioration de la formation professionnelle et des ressources humaines dans la nouvelle période.
Ils ont également souligné la nécessité de diffuser largement le MPAC 2025, d'encourager la participation des institutions spécialisées de l'ASEAN à la mise en œuvre des projets du MPAC 2025 et de renforcer les mécanismes de coordination pour rattacher le MPAC 2025 aux initiatives, dans le but  de relier la région aux pays partenaires.


VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

COVID-19 : les entreprises touristiques renforcent la sécurité Face à la situation compliquée de l'épidémie de COVID-19, le Service du tourisme de Hanoï a ordonné aux unités, aux entreprises, aux organisations et aux particuliers de renforcer les mesures de sécurité dans la lutte et la prévention de la pandémie ; d’estimer les effets de cette épidémie sur le secteur du tourisme.