17/04/2019 18:02
Des possibilités d’avoir l’accès aux capitaux constituent le plus grand obstacle dans le développement des villes intelligentes de l’ASEAN.
>>L’ASEAN adopte le projet cadre sur le réseau de villes intelligentes

Au Vietnam, la ville centrale de Dà Nang fixe l’objectif de devenir une ville intelligente à 2025. Photo: DNSS/CVN

Selon le quotidien Bangkok Post, en Thaïlande, via l’Agence de promotion de l'économie numérique (DEPA en abréviation anglaise), le gouvernement de ce pays a exhorté les villes à coopérer avec le secteur privé pour créer des compagnies de développement urbain selon le modèle de coopération de partenariat public-privé (PPP) et garantir des capitaux pour les projets de développement en la matière.

Le modèle des compagnies de développement urbain a vu le jour à Phuket, Chiang Mai et Khon Kaen. Selon le vice-président exécutif, chef du service de technologie de la DEPA, Passakon Prathombutr, le PPP dans les provinces est la clé  des succès. Des compagnies mentionnées doivent partager des données et chercher des modalités de créativité pour régler des défis importants dans la ville. Ce modèle de compagnies est la meilleure façon pour garantir le fonctionnement et la gestion efficaces des projets.

Le gouvernement thaïlandais souhaite voir des entreprises d’autres localités à s’intéresser à créer des compagnies de développement urbain.

Pour l’heure, le gouvernement thaïlandais accélère l’objectif de promotion du développement des villes intelligentes.

Outre l’accès aux sources financières, la réalisation des formalités et la prise des décisions constituent également des difficultés pour l’ASEAN à développer des villes intelligentes, remarque Passakon Prathombutr.

Selon cet expert, le développement des villes intelligentes en application des technologies numériques est largement mis en œuvre en ASEAN et fait partie d’une partie de l’ordre du jour national.

Au Vietnam, la ville de Dà Nang (Centre) a fixé l’objectif de devenir une ville intelligente à 2025. Elle a travaillé avec le groupe IBM pour développer des infrastructures intelligentes afin de régler la gestion d’eau, d’énergie et d’alerte des catastrophes naturelles.

Au Cambodge, un bourg intelligent est en cours d’être construit près de Phnom Penh. Quant au Myanmar, ce pays a utilisé le système de paiement Yangon depuis 2017 appliqué pour le système de transport public.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Franconomics 2019 : entreprises, universités et localités se relient

Le géoparc de Dak Nông, l’une des plus belles réserves naturelles du Vietnam Le géoparc de Dak Nông, situé dans la province du même nom sur les hauts plateaux du Centre, est l’une des plus belles Réserves naturelles du Vietnam que les autorités souhaitent voir inscrire sur la Liste mondiale des géoparcs de l’UNESCO.