24/08/2018 22:31
Les exportations sud-coréennes vers les dix pays membres de l’Association des nations d’Asie du Sud-Est (ASEAN) ont crû de 5,9% à 48,93 milliards de dollars au premier semestre de 2018.

>>Contrôle des infrastructures pour l'organisation du Forum économique mondial sur l’ASEAN
>>Rencontre à l’occasion des 51 ans de la fondation de l’ASEAN à HCM-Ville

 

Selon les données publiées jeudi 23 août par le ministère sud-coréen du Commerce, de l’Industrie et de l’Énergie, l’ASEAN est devenu le 2e plus grand marché pour les produits de ce pays.

Pour la période entre janvier et juin 2018,  les exportations sud-coréennes ont totalisé 296,79 milliards de dollars, en hausse de 6,3% sur un an, atteignant un nouveau record, grâce aux ventes solides de puces mémoire et produits pétrochimiques.

Par région, les exportations vers la Chine, le premier marché des produits sud-coréens, ont progressé de 21% à 79,2 milliards de dollars, alors que celles vers les Etats-Unis ont augmenté de 1,3% à 34,45 milliards de dollars.

Les exportations de semi-conducteurs ont bondi de 42,9% en glissement annuel pour atteindre le record de 61,27 milliards de dollars, grâce à la demande solide pour les puces mémoire de haute qualité et les appareils de stockage.

Les ventes de produits pétrochimiques ont augmenté de 34,3% à 22,01 milliards de dollars grâce à la hausse des prix du pétrole et à la demande solide sur les principaux marchés, dont la Chine.

À l’inverse, les exportations sud-coréennes de véhicules ont baissé de 5,6% à 20,28 milliards de dollars, alors que celles de navires ont chuté de 54,8% à 10,81 milliards de dollars.


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.