24/06/2020 18:44
Le vice-ministre des Affaires étrangères et secrétaire général du Comité national ASEAN 2020, Nguyên Quôc Dung, a parlé de l'organisation du prochain 36e Sommet de l'ASEAN ainsi que des sujets à soumettre pour la discussion au Sommet, lors d'une conférence de presse le 23 juin à Hanoï.
>>Un professeur indonésien met l'accent sur le 36e Sommet de l'ASEAN
>>La lutte contre le COVID-19 au menu du 36e sommet de l'ASEAN
>>La 23e conférence du Conseil de la communauté socio-culturelle de l'ASEAN

Conférence de presse sur l'organisation du prochain 36e Sommet de l'ASEAN, le 23 juin à Hanoï.
Photo : Hoàng Viêt/VNA/CVN

Notant que l'ASEAN voulait augmenter les réunions en ligne depuis des années pour réduire les frais de voyage et d'organisation, le vice-ministre Nguyên Quôc Dung a déclaré que la pandémie de COVID-19 a forcé les pays membres du bloc à le faire cette année, ce qui s'est déroulé efficacement.

Selon lui, la différence de fuseau horaire est le plus grand défi dans la tenue de vidéoconférences avec des partenaires de l'ASEAN, comme les prochaines réunions au sein du Sommet de l'Asie de l'Est (EAS) et du Forum régional de l'ASEAN (ARF) avec la participation de 27 pays, y compris ceux d'Amérique du Nord et d'Australie.

En ce qui concerne les questions à discuter lors du sommet, le vice-ministre Nguyên Quôc Dung a déclaré que les dirigeants de l'ASEAN chercheront des moyens d'augmenter le commerce intra-bloc, ajoutant que la pandémie de COVID-19 a rappelé aux pays membres d'optimiser leurs marchés intérieurs et le marché de l'ASEAN.

En ce qui concerne le mouvement de travail, le vice-ministre a déclaré que l'ASEAN est optimiste quant au fait que les cadres juridiques et les accords au sein du bloc assureront des conditions adéquates pour le mouvement de travail à l'intérieur du bloc.

Mentionnant le Partenariat économique global régional (RCEP), Nguyên Quôc Dung a souligné que l'accord est une priorité de l'ASEAN et de ses partenaires de négociation. Il a déclaré qu'à l'exception de l'Inde qui s'est temporairement retirée des négociations, les autres participants sont résolus à signer l'accord cette année.

Le vice-ministre a également déclaré que l'intensification de la concurrence stratégique entre les États-Unis et la Chine, et entre les puissances, posait de nombreux défis non seulement à l'ASEAN mais aussi au monde dans son ensemble. Nguyên Quôc Dung a affirmé que l'ASEAN ne prendrait pas parti et a sa propre position sur les questions régionales et internationales.

Citant la publication des "Perspectives de l'ASEAN sur l'Indo-Pacifique" dans lesquelles le bloc a exprimé ses points de vue sur la région ainsi que ses principes, il a déclaré que c'était la façon pour l'ASEAN de maintenir son rôle central dans la région. "Je pense que cet esprit sera maintenu lors du 36e sommet de l'ASEAN, prévu pour le 26 juin, ainsi qu'au 37e sommet de novembre", a-t-il déclaré.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité de la course de chevaux de Bac Hà à Lào Cai

Un champ d’ananas pour affoler son compteur de Hormis les cavernes Mua ou Tam Côc - Bich Dông, la province de Ninh Binh abrite également une nouvelle destination attirant les visiteurs. Il s’agit d’un champ d’ananas dans la ville de Tam Diêp.