10/11/2020 22:50
Au nom du gouvernement sud-africain, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale Naledi Pandor a signé le 10 novembre, un document d'adhésion au Traité d'amitié et de coopération en Asie du Sud-Est (TAC).

>>L’ASEAN continue à avancer fermement et collectivement
>>Les préparatifs du Vietnam pour le 37e Sommet du bloc ASEAN-Afriquedu Sud salués
>>Rencontre des ambassadeurs des pays de l’ASEAN en Afrique du Sud

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale Naledi Pandor a signé le 10 novembre, un document d'adhésion au Traité d'amitié et de coopération en Asie du Sud-Est (TAC). 
Photo : VNA/CVN

Avec la signature par le gouvernement sud-africain du document d'adhésion au Traité d'amitié et de coopération en Asie du Sud-Est (TAC), l'Afrique du Sud est devenu le troisième pays africain après le Maroc et l'Égypte et le premier pays de la région du Sud du Sahara à rejoindre le TAC, offrant une opportunité de coopération officielle dans de nombreux domaines entre l'ASEAN et ce pays.

La cérémonie de signature en ligne du traité a eu lieu au siège de l'Assemblée nationale d'Afrique du Sud à Cape Town, avec la participation des chefs de représentation ou des représentants des missions diplomatiques du Comité de l'ASEAN à Pretoria (APC). .

S'exprimant lors de cet événement, le ministre Naledi Pandor a remercié le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Vietnam, Pham Binh Minh, d'avoir présidé la cérémonie de signature et hautement apprécié le soutien et la création des conditions des pays de l'ASEAN pour que l'Afrique du Sud signe le TAC.

Selon le ministre Naledi Pandor, lors de sa première visite d'État en Asie du Sud-Est en 1997, le président Nelson Mandela - le premier président de l'Afrique du Sud démocratique - a exprimé son admiration pour les réalisations de l'ASEAN. Dans le même temps, il a exprimé le souhait que l'Afrique du Sud en particulier et l'Afrique en général établissent des relations plus solides avec l'ASEAN afin de réaliser les objectifs de développement du pays.

Au cours de sa visite en 2002 à l'ASEAN, le président Thabo Mbeki a continué d'exprimer son désir de voir l'Afrique du Sud devenir membre du TAC. Le ministre Naledi Pandor a affirmé que cet événement représentait les efforts de toutes les parties prenantes, malgré les difficultés causées par la pandémie de COVID-19.

L'adhésion de l'Afrique du Sud au TAC est une étape historique, officialisant la relation entre l'Afrique du Sud et l'ASEAN en tant que bloc, ouvrant des opportunités de croissance et de coopération géopolitique, de coopération en matière de production et de promotion des investissements, de développement des infrastructures, d'éducation et de tourisme, de partage des avances scientifiques et techniques, ... pour le progrès et la prospérité commune.

En tant que région comptant environ 650 millions d'habitants, dont le produit intérieur brut (PIB) s'élève à 2 800 milliards de dollars, l'ASEAN offre de grandes opportunités pour l'Afrique du Sud en particulier et l'Afrique en général. Dans le contexte de la mise en œuvre par l'Afrique du Sud de la stratégie de reprise économique et de croissance post COVID-19, la promotion des relations avec l'Asie du Sud-Est - un pôle de croissance économique dans les temps difficiles actuels - est évaluée comme une direction raisonnable et réalisable.

Actuellement, il y a plus de 30 pays dans des continents différents qui ont signé le TAC.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Cân Tho présente de nouveaux produits et services touristiques à Hanoï Le Service municipal de la culture, des sports et du tourisme de Cân Tho a organisé récemment dans la capitale un programme de promotion de nouveaux produits et services touristiques pour attirer les touristes de Hanoï et des provinces du Nord à Cân Tho.