16/11/2020 22:54
Des chefs d'entreprise japonais ont salué la signature de l'Accord de Partenariat économique régional global (RCEP) par leur pays et 14 autres pays de la région Asie-Pacifique. Ils se sont déclarés convaincus que cet accord contribuerait à promouvoir le commerce, les investissements et à renforcer les chaînes d'approvisionnement régionales.
>>La signature du RCEP est un "événement historique"
>>Le Cambodge apprécie le RCEP, une réalisation historique de la région
>>L’importance du RCEP pour les économies

Le RCEP a été signé le 15 novembre dans le cadre du 37e Sommet de l’ASEAN. Photo : Thông Nhât/VNA/CVN

Le président de la Fédération des organisations économiques japonaises (Keidanren), Hiroaki Nakanishi, a grandement apprécié la signature du RCEP, le considérant comme "un événement extrêmement important pour la réalisation d'un ordre économique international libre et ouvert''.

Le président de la Chambre de Commerce et d'Industrie du Japon (JCCI), Akio Mimura, a déclaré qu'avec la réduction des barrières tarifaires, les réglementations générales du RCEP sur l'e-commerce, la propriété intellectuelle, les douanes et l'origine des marchandises créerait des opportunités pour que les chaînes d'approvisionnement du Japon en Asie se développent et se rétablissent plus efficacement et rapidement.

Le RCEP est le premier accord de libre-échange multilatéral auquel le Japon et ses deux premiers partenaires (Chine, République de Corée) ont adhéré. Après huit ans de négociations, le RCEP a été signé le 15 novembre dans le cadre du 37e Sommet de l’ASEAN. Ce pacte commercial implique les 10 pays membres de l'ASEAN (Brunei, Cambodge, Indonésie, Laos, Malaisie, Myanmar, Philippines, Singapour, Thaïlande et Vietnam) et les partenaires du bloc (Australie, Chine, Japon, République de Corée et Nouvelle-Zélande). Les membres du RCEP représentent environ 30% du PIB mondial et 30% de la population mondiale.

Dans le cadre de cet accord, le Japon éliminera 61% des droits de douane sur les importations de produits agricoles en provenance des pays de l’ASEAN, de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande, 56% pour la Chine et 49% pour la République de Corée, tout en maintenant les droits sur cinq catégories de produits - riz, blé, produits laitiers, sucre, bœuf et porc.

Les 14 autres pays réduiront les droits de douane sur 91,5% des exportations industrielles japonaises, dont les pièces automobiles et les produits sidérurgiques.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Bac Son, la vallée des contemplations À plus de 160 km de Hanoï, Bac Son est une vallée paisible aux paysages magnifiques. Éloignés du tohu-bohu citadin, les visiteurs pourront s’immerger dans la vie quotidienne locale et se recueillir auprès des Tày et Nùng très hospitaliers.