28/12/2014 15:46
L'Association vietnamienne des lettres et des arts folkloriques a attribué cette année le titre d’«Artisan du Peuple» à neuf individus, et le prix «Lettres et Arts folkloriques» à 68 travaux de recherche. La cérémonie de leur remise a eu lieu le 27 décembre à Hanoi.

>>Les airs et giặm résonnent dans le Centre

Cérémonie de remise du titre d’«Artisan du Peuple» de 2014, le 27 décembre à Hanoi.


Chaque année depuis 2002, l'Association vietnamienne des lettres et des arts folkloriques (AVLAF) distingue les meilleurs artisans contribuant notablement à la préservation des arts traditionnels en les reconnaissant «Artisan du Peuple». Cette année, cet honneur est échu à neuf individus, majoritairement d’ethnies minoritaires originaires des deux provinces de Hoà Binh et de Quang Ninh (Nord). Ils ont été et sont des acteurs particulièrement dynamiques, notamment dans la pratique et la transmission aux jeunes des techniques de la broderie, de la langue ancienne Thai, des chants populaires Thai, du rite de prière de la bonne récolte des Tày, etc.

Lors de cette cérémonie, le Professeur-Docteur Tô Ngoc Thanh, président de l’AVLAF, a affirmé que les «Artisans du peuple» étaient des maîtres devant être honorés car «ils ont maîtrisé, par l’apprentissage oral, des arts traditionnels authentiques légués par leurs ancêtres et les retransmettent aux jeunes générations».

Dévoiler des patrimoines des minorités ethniques

Le même jour, l'AVLAF a remis les prix «Lettres et Arts folkloriques» à 68 travaux sur les arts folkloriques. Selon Tô Ngoc Thanh, le jury a reçu 94 de ces travaux qui, tous d'une grande qualité, portent essentiellement sur les patrimoines des minorités ethniques à conserver.

Parmi les sujets primés, figurent notamment la légende sur les lignées familiales de l’ethnie Tà Ôi, les sentences parallèles de l’ethnie Bahnar de Gia Lai, le mariage et la famille dans l’ethnie Brâu au Vietnam, la culture traditionnelle et les vieux contes de l’ethnie Pa Hy de Thừa Thiên Huế...

La recherche sur le Don ca tài tu Nam Bô (Le chant des amateurs du Sud) de l’enseignant Vo Truong Ky, de la province de Long An (Sud), a été apprécié du jury. «Il s’agit d’un ouvrage témoignant de riches connaissances sur l’origine, l’histoire, les variations et les instruments de cet art. Il a beaucoup servi l’élaboration du dossier à l’UNESCO en vue de sa reconnaissance en tant que patrimoine culturel immatériel de l’humanité, laquelle est intervenue en décembre 2013», a estimé le professeur-docteur Tô Ngoc Thanh.


Texte et photo : Bùi Phuong/CVN





Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

Îles et fêtes des villages de pêche La moitié du territoire vietnamien est bordée par la mer, le pays possède ainsi de nombreuses belles îles. L’idéal pour se retirer loin de l’animation effrénée des grandes villes.