19/07/2020 15:50
Semaine parfaite pour Arsenal : après Liverpool en championnat, les Gunners ont dominé Manchester City en demi-finale de Coupe d'Angleterre samedi 18 juillet à Wembley (2-0), offrant à leur coach Mikel Arteta la plus belle victoire de sa jeune carrière sur le banc.
>>Angleterre : sprint final à suspense pour la 3e place et la C1
>>Arsenal rebondit, Silva porte City, bonne affaire pour Tottenham

La joie des joueurs d'Arsenal qualifiés pour la finale de la Coupe d'Angleterre aux dépens de Manchester City, le 18 juillet à Londres. Photo : AFP/VNA/CVN

L'Espagnol de 38 ans a pris sa revanche sur Pep Guardiola, dont il a été l'adjoint pendant trois ans sur le banc des Citizens. Il y a un mois, pour la reprise du championnat, City avait sèchement dominé Arsenal 3-0.

Les Gunners auront donc l'occasion de sauver leur saison en finale de la Cup le 1er août contre le vainqueur de l'autre demie entre Chelsea et Manchester United, dimanche à 17h00 GMT.

Il y a encore six jours, Arsenal était au fond du trou, après sa défaite contre son grand rival Tottenham (2-1), qui l'avait relégué en neuvième position du championnat. Depuis, une victoire surprise 2-1 face au champion Liverpool en Premier League et la victoire de samedi ont remis les Gunners sur les rails.

Mikel Arteta a-t-il enfin trouvé la clé, après une demi-saison à la tête des Gunners ? Aucune conclusion hâtive n'est possible, puisque six tirs au total ont suffi à son équipe pour marquer quatre buts aux deux meilleures équipes anglaises, manifestement épuisées sur le plan physique.

La confrontation restait pourtant déséquilibrée sur le papier, Manchester City ayant remporté les sept dernières confrontations entre les deux clubs.

Comme contre Liverpool mercredi 15 juillet, le recordman de victoires dans cette compétition (13 trophées) a essentiellement profité d'erreurs défensives du tenant du titre.

Un flottement dans le placement de Laporte a d'abord permis à Aubameyang de tenter sa chance (16e). Trois minutes plus tard, c'est encore le Franco-Gabonais qui a été à la réception d'une transversale de Pépé pour devancer Walker et tromper Ederson d'une reprise de volée (19e, 1-0).

Deux relances très hasardeuses du portier brésilien de City ont mis en danger son collectif, notamment à la demi-heure de jeu, et véhiculé le sentiment que City n'était vraiment pas entré dans son match. Une tête de Mustafi a encore fait trembler les joueurs de Guardiola (41e).

À la pause, l'avantage londonien était logique, Manchester City n'ayant jamais pu se montrer réellement dangereux. La lenteur des joueurs de Guardiola, le manque de mouvements et d'enchaînements, voire l'apathie collectives, étaient criants, et très inhabituels pour cette équipe.

Meilleures intentions 

L'entraîneur de Manchester City Pep Guardiola lors de la demi-finale de Coupe d'Angleterre contre Arsenal, le 18 juillet à Londres.
Photo : AFP/VNA/CVN

Ils avaient déjà connu une baisse de régime mercredi 15 juillet en championnat contre le relégable Bournemouth, qui avait tiré deux fois plus au but (15 tentatives contre 8, une statistique rarissime pour une formation de Guardiola). Les Citizens l'avaient tout de même emporté 2-1.

Ils sont revenus des vestiaires avec de meilleures intentions, avec deux tirs non cadrés de Raheem Sterling (49e), à chaque fois servi par De Bruyne, seul Citizen vraiment actif sur le plan offensif, au milieu de coéquipiers souvent passifs, voire invisibles (Mahrez, Sterling, Silva, Gabriel Jesus).

Mahrez a également eu sa chance cinq minutes plus tard (54e), puis De Bruyne sur un coup franc (61e), face à un Emiliano Martinez qui semblait gagner en immunité à chaque tentative adverse.

L'une des seules contre-attaques d'Arsenal, soldée par une passe en profondeur de Tierney pour Aubameyang, a suffi à mettre fin au suspense (2-0, 71e).

Arsenal n'a jamais douté, face à une formation très fatiguée qui a maintenant trois semaines pour retrouver des forces avant le huitième de finale retour de Ligue des Champions contre le Real Madrid.
AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les maquereaux séchés, la fierté de Dô Son

L'île de Phu Quôc développe une agriculture écologique liée au tourisme Le district insulaire de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), est déterminé à développer un modèle de production agricole écologique associé aux services et au tourisme afin de créer plus de produits touristiques d'ici 2025 et à l'horizon 2030.