04/08/2019 18:16
>>Vingt morts dans une fusillade au Texas, le tireur arrêté

La dépouille de l'enseignant guinéen victime il y a deux semaines d'une agression "raciste" à Rouen en France, a été rapatriée samedi soir 3 août à Conakry, en vue de l'inhumation lundi 5 août. Le corps de Mamoudou Barry, 31 ans, est arrivé à l'aéroport de Conakry à bord d'un vol régulier parti de l'aéroport Charles de Gaulle, à Paris. Il a été accueilli par des dizaines de parents et proches du défunt, dont plusieurs femmes en pleurs.  À la suite de l'agression contre Mamoudou Barry, un homme a été interpellé et hospitalisé en raison de problèmes psychiatriques. Le représentant de l'ambassade de France, Fabien Talon, a dit être porteur d'une lettre de condoléances du président français Emmanuel Macron à son homologue guinéen, Alpha Condé, et au peuple de Guinée. Une cérémonie est organisé à l'université publique Sonfonia de Conakry, où Mamoudou Barry a fait une partie de ses études. Le cortège funèbre doit ensuite quitter Conakry dimanche soir pour la ville de Mamou, à 300 km de la capitale. Mamoudou Barry, père d'un enfant de deux ans, est mort des suites de ses blessures après avoir été roué de coups dans la rue, le 19 juillet, lors d'une agression qualifiée de "raciste" par ses proches à Canteleu.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’empreinte de l’AUF en Asie-Pacifique après 25 ans

La fête des ethnies de la région du Nord-Ouest ouverte à Son La La 14e Fête culturelle des ethnies de la région du Nord-Ouest a débuté ce dimanche 18 août dans la ville de Son La, province éponyme (Nord-Ouest).