12/07/2021 17:28
Le président du Comité populaire de Hanoï, Chu Ngoc Anh, a signé le 12 juillet le télégramme officiel No14/CD-CTUBND sur la mise en œuvre de mesures préventives pour lutter contre l'épidémie de COVID-19.
>>1.112 nouveaux cas et quatre décès supplémentaires confirmés dans le bilan actualisé à midi
>>HCM-Ville se prépare à injecter 1,1 million de doses de vaccin
>>La lutte contre le COVID-19 à Hô Chi Minh-Ville 

Les activités commerciales et services non essentiels seront arrêtés à Hanoï.
Photo : VNA/CVN

Le président du Comité populaire de Hanoï a demandé à partir de 00h00 le 13 juillet l'arrêt de toutes les activités commerciales et de services non essentielles, notamment restaurants et cafés (sauf produits à emporter), salons de coiffure. Les activités de distraction, les exercices physiques en plein air, le rassemblement en grand nombre dans les parcs, les jardins et les lieux publics seront suspendues.

Toujours à partir de 00h00 le 13 juillet, la capitale appliquera aussi des mesures obligatoires de contrôle du SRAS-CoV-2 pour toutes les personnes venant de Hô Chi Minh-Ville et de zones épidémiques : déclaration médicale, surveillance stricte de la quarantaine à domicile pendant 14 jours, rencontre d’agents de santé s’il y a des signes suspects du coronavirus…

Les Comités populaires des quartiers, des villes doivent augmenter la sensibilisation auprès des populations sur le COVID-19, renforcer la surveillance de santé pour découvrir à temps les infections et appliquer les sanctions strictes contre les violations des réglementations anti-COVID-19.

Le président du Comité populaire de la ville a également chargé la police municipale de se coordonner avec les forces fonctionnelles dans le déploiement de points de contrôle aux principales portes d'entrée de la ville, à l’aéroport…

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Une reprise progressive des flux touristiques en vue Malgré un contexte mondial toujours en proie à la pandémie de COVID-19, la reprise du tourisme est aujourd’hui mise à l’agenda des États. Le Vietnam et les pays de l’ASEAN ont discuté ensemble d’une stratégie conjointe de réouverture.