31/10/2020 16:50
Les ministres des Affaires étrangères de l'Arménie et de l'Azerbaïdjan sont parvenus vendredi 30 octobre à un accord sur le fait de ne pas prendre pour cible la population civile et des objectifs non militaires, conformément au droit international humanitaire.
>>Pompeo appelle Arménie et Azerbaïdjan à mettre fin aux violences
>>Douze civils tués et 40 blessés dans une attaque de missiles arménienne, selon l'Azerbaïdjan
>>Azerbaïdjan frappe Arménie, le conflit s'intensifie

Deux hommes devant un magasin qui a subi des destructions après des tirs de missiles à Barda, en Azerbaïdjan, le 28 octobre 2020.
Photo : AFP/VNA/CVN

Dans une déclaration commune, les deux parties annoncent qu'elles vont également commencer à récupérer et à échanger les corps se trouvant sur le champ de bataille, ainsi qu'à fournir une liste des prisonniers de guerre actuellement détenus pour un éventuel échange, selon les coprésidents du groupe de Minsk de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

Elles soumettront également par écrit des commentaires et des questions relatives aux éventuels mécanismes de vérification du cessez-le-feu, conformément au point 2 de la déclaration commune du 10 octobre, selon la déclaration.

Les coprésidents du Groupe de Minsk de l'OSCE, à savoir Igor Popov de Russie, Stéphane Visconti de France et Andrew Schofer des États-Unis, avaient rencontré séparément et conjointement vendredi les ministres des Affaires étrangères arménien Zohrab Mnatsakanian et azerbaïdjanais Djeyhoun Baïramov à Genève.

"Les coprésidents ont une nouvelle fois appelé les parties à mettre en œuvre, dans leur intégralité, leurs engagements, y compris l'instauration immédiate d'un cessez-le-feu humanitaire, conformément à la déclaration conjointe de Moscou du 10 octobre, que les parties ont réaffirmée avec Paris le 17 octobre et à Washington le 25 octobre", indique la déclaration.

Le texte ajoute que les coprésidents continueront à travailler intensivement avec les parties pour trouver un règlement pacifique de leur dernier conflit en date.

L'Arménie et l'Azerbaïdjan sont en conflit depuis 1988 concernant la région montagneuse du Haut-Karabakh, une enclave peuplée majoritairement d'Arméniens en territoire azerbaïdjanais. Des pourparlers de paix ont eu lieu depuis 1994, date à laquelle un cessez-le-feu a été conclu, mais des affrontements mineurs sporadiques ont persisté. Le conflit armé a repris le 27 septembre le long de la ligne de contact.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le concours "Jeunes Reporters Francophones 2020" couronné de succès

Le nombre de touristes étrangers au Vietnam diminue de 76,6% en onze mois Le nombre d'arrivées internationales au Vietnam en novembre a connu une augmentation de 19,6% par rapport à octobre mais a baissé de 99% en variation annuelle.