05/07/2018 16:21
La FIFA a "fermement" dénoncé mercredi soir 4 juillet les "insinuations" de la légende du foot argentin Diego Maradona, à propos de l'arbitrage du 8e de finale du Mondial-2018 entre la Colombie et l'Angleterre, les Three Lions arrachant la qualification aux tirs au but (1-1, 4-3 t.a.b.).
>>Argentine: Maradona propose ses services, gratuitement
>>L'Angleterre élimine la Colombie et rencontrera la Suède en quarts de finale

La légende du foot argentin Diego Maradona.
Photo: Xinhua/VNA/CVN
Dans une émission télévisée vénézuélienne, Maradona avait estimé que les Colombiens avaient été victimes d'un "vol monumental" de la part de l'arbitre américain Mark Geiger, à propos d'un penalty sifflé pour une faute de Carlos Sanchez sur Harry Kane (57e). "La FIFA est encore vieille et truquée", avait même lancé la vedette argentine.

"La FIFA est désolée de lire de telles déclarations de la part d'un joueur qui a écrit l'histoire de notre sport", déplore l'instance. "Les commentaires et les insinuations supplémentaires sont totalement infondés et inappropriés", considère la FIFA, qui "réprouve fermement les critiques sur la performance des arbitres qu'elle considère comme positive", compte tenu des enjeux qui entouraient la rencontre.

Outre Maradona, le capitaine de la Colombie Radamel Falcao avait également mis en doute la "partialité" de l'arbitre. "Qu'ils mettent un arbitre américain, cela me parait particulier, vu qu'il a été suspendu", a déploré Falcao en zone mixte. "Cela me laisse beaucoup de doutes car il ne parlait seulement qu'anglais. Je ne sais pas... Sa partialité était certaine".

Mark Geiger avait été suspendu six mois par la Concacaf en 2015 après des décisions polémiques survenues lors de la demi-finale de la Gold Cup entre le Panama et le Mexique.

Lors de la rencontre Portugal - Maroc (1-0), en phase de poule du Mondial-2018, un joueur marocain avait déjà accusé l'arbitre américain d'avoir demandé le maillot de Cristiano Ronaldo à la mi-temps, accusations démenties dans la foulée par la FIFA.

"C'était clair que, face au doute, il tranchait toujours pour l'Angleterre. C'est une honte qu'il soit arrivé en huitièmes de finale", a ajouté le buteur de l'AS Monaco (Ligue 1/ France).

"On sort avec la tête haute, on a lutté tout au long de la partie. Nous avons égalisé dans les derniers instants, par moments nous étions plus compacts que l'Angleterre et dans les penalties cela pouvait être pour eux ou pour nous. Cela fait très mal mais cela fait partie du football", a-t-il conclu. 

L'Angleterre a bénéficié d'un penalty après une faute flagrante de Carlos Sanchez, transformé par Harry Kane (57e). Yerry Mina a égalisé en fin de match (90+3e) mais les Anglais ont fini par l'emporter aux tirs au but.

APS/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

L’hôtel Saigon - Ha Long, un 4 étoiles au cœur de la baie La célèbre baie de Ha Long, située à Quang Ninh (Nord), est classée parmi les sept nouvelles merveilles de la nature du monde. L’hôtel Saigon - Ha Long, relevant du voyagiste Saigontourist, est l’un des premiers hôtels de luxe à s’y implanter.