02/08/2019 22:23
>>La transformation, clé pour valoriser les produits agricoles et aquatiques
>>L’aquaculture vietnamienne s’efforce de revenir dans le vert

Un projet d’aquaculture d’un coût d’investissement de 30 millions de dollars du groupe australien Mavin a été autorisé dans la province méridionale de Kiên Giang (Sud). Couvrant 2.000 ha dans le district de Kiên Hai, ce projet, qui devrait être opérationnel en 2021, produira chaque année 30.000 tonnes de poissons de mer de diverses espèces pour l’exportation. La protection de l’environnement et la traçabilité de l’origine devront être bien assurées afin de respecter les recommandations de la Commission européenne concernant la lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (IUU Fishing), facilitant ainsi les exportations. De plus, Mavin a également signé des protocoles d’entente avec la province concernant l’établissement d’un centre d’élevage de variétés pour la mariculture, la construction d’une usine d’aliments pour l’aquaculture (d’une capacité de 300.000 tonnes/an) et d’une usine de traitement des produits aquatiques (30.000 tonnes/an). L’investissement total dans ces projets s’élève à 50 millions de dollars. Ces projets contribueront à optimiser le processus de fabrication afin d'améliorer la valeur de la chaîne de production et de réduire les coûts de production, ainsi qu’à faire de Kiên Giang un centre majeur d’aquaculture et de transformation des poissons de mer en Asie du Sud-Est.
 
CPV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découverte d’un village de broderie centenaire à Nam Dinh

Le tourisme sur l'île de Phu Quy connaît un bel essor Le district de Phu Quy, dans la province de Binh Thuân au Centre, dispose d'un fort potentiel dans le développement de l'économie maritime, notamment le tourisme, grâce à ses conditions naturelles favorables et à ses paysages magnifiques.