11/11/2020 11:46
Wall Street a terminé mardi 10 novembre en ordre dispersé, après son exubérance de la veille alimentée par l'annonce d'un vaccin prometteur contre le COVID-19, le marché continuant de privilégier les titres de l'économie traditionnelle aux dépens des actions technologiques.
>>Wall Street se prépare à ouvrir en hausse après l'élection de Biden
>>Wall Street satisfaite des perspectives politiques américaines

Le New York Stock Exchange (NYSE) à Manhattan (New York), le 4 novembre.
Photo : AFP/VNA/CVN

L'indice vedette de la Bourse new-yorkaise, le Dow Jones, a gagné 0,90% à 29.420,92 points.

Le Nasdaq, où se concentrent les valeurs technologiques qui ont profité des restrictions de mobilité dues à la pandémie, a continué de faire les frais des arbitrages des investisseurs, cédant 1,37% à 11.553,86 points.

Le S&P 500, l'indice le plus représentatif du marché américain, est resté proche de l'équilibre, lâchant 0,14% à 3.545,53 points.

Au cours d'une séance d'échanges mitigée, les marchés ont réévalué "la poussée de la veille qui était due à des nouvelles positives sur le vaccin contre le COVID-19 de Pfizer et BioNTech", ont rappelé les analystes de Schwab.

Les laboratoires américains Pfizer (-1,40% en clôture) ont annoncé lundi qu'un vaccin développé avec l'allemand BioNTech (+7,60%) réduisait de 90% le risque de tomber malade du coronavirus.

"La rotation soudaine de lundi 9 novembre est restée en jeu mardi entre les actions de croissance", qui ont crû plus vite grâce à la pandémie notamment, "et les valeurs de nature cyclique" qui ont souffert de la conjoncture et sont à plus bas prix, ont expliqué ces analystes.

"La rotation du marché se poursuit", a aussi estimé Quincy Krosby de Prudential Financial. Selon elle, la baisse du Nasdaq est intervenue alors que "les noms technologiques étaient trop achetés, au point où l'on pouvait s'attendre à une certaine consolidation".

La Silicon Valley souffre

Ainsi le géant du commerce en ligne Amazon, par ailleurs accusé par la Commission européenne d'enfreindre les lois de la concurrence, a cédé 3,46%.

Facebook a lâché 2,27%. Son fondateur Mark Zuckerberg a cédé pour plusieurs millions de dollars de ses actions, selon la SEC.

Microsoft, qui a mis en vente mardi sa nouvelle console Xbox Series, a perdu 3,38%.

Le titre de Zoom a chuté (-9,01%), la perspective d'un retour à la vie normale avec un vaccin faisant connaître une deuxième journée noire à la plateforme de vidéoconférence.

La start-up de substituts de viande Beyond Meat qui a annoncé des ventes décevantes a plongé de 16,94%.

Le vendeur de vélos d'appartements interactifs Peloton a grimpé de 5,20% après la signature d'un partenariat avec Beyoncé qui va permettre à ses abonnés de pédaler aux musiques de la chanteuse.

Au rang des valeurs cycliques qui retrouvaient les faveurs des investisseurs, Boeing a terminé en hausse (+5,19%) alors que le 737 MAX, son avion vedette cloué au sol depuis mars 2019, devrait recevoir l'autorisation de revoler "dans les prochains jours".

Sur le marché obligataire, le rendement de la dette des États-Unis à 10 ans continuait de monter à 0,9527% contre 0,9235% la veille.

Sur le front des devises, la livre britannique poursuivait sa hausse mardi 10 novembre face au dollar et à l'euro. À 21h30 GMT, la livre gagnait 0,77% face au dollar à 1,3268 dollar pour une livre. Face à l'euro, elle gagnait 0,79% à 89,03 pence pour un euro.

L'euro était stable face au dollar à 1,1813 dollar.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Ambiance "électropicale" dédiée aux jeunes francophones

Présentation des particularismes culturels de l’ethnie Muong à Thanh Hoa Le 2e Festival culturel des Muong se tiendra du 10 au 12 décembre dans la province de Thanh Hoa, sous les auspices du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme, et du Comité populaire provincial. C’est ce qui ressort de la conférence de presse concernant la présentation de cet évènement tenue mardi 1er décembre à Hanoï.