05/02/2017 20:12
Après le Têt traditionnel, les Vietnamiens vont dans les temples et les pagodes pour solliciter chance et bonheur. Saisissant bien ce besoin croissant, les agences de voyages offrent de riches gammes de circuits de pèlerinage.
>>Le plein d’excursions printanières
>>Pèlerinage au village de Nhi Khê
>>Quang Tri : pèlerinage de La Vang 2016

Après le Têt, les Vietnamiens se rendent dans les pagodes et les temples pour solliciter chance et bonheur.  Photo : Linh Thao/CVN

Après le Têt traditionnel (du 1er jour au 4e jour du premier mois lunaire) - le moment fort des retrouvailles familiales -, bon nombre de Vietnamiens réserve un voyage de pèlerinage, dans le pays comme à l’étranger. D’après plusieurs agences de voyages domestiques, les circuits de visite de pagodes ou de temples renommés du pays sont les plus prisés.

Évoquant cette tendance, Nguyên Minh Mân, représentant de l’agence de voyage Vietravel, explique que les gens du Sud ont tendance à se rendre dans les pagodes et temples du Nord et du Centre, l’inverse étant également vrai. «Cette année, Vietravel propose quatre circuits ayant pour thème «Pèlerinage au Nord» avec des destinations du bouddhisme intéressantes comme la pagode Bai Dinh et le complexe paysager de Tràng An dans la province de Ninh Binh, l’ensemble de temples de Dô dans la province de Bac Ninh ou encore le site bouddhique de Yên Tu de la province de Quang Ninh», précise-t-il.

«Saigontourist lance aussi ce type de circuit du 6e au 15e jour du premier mois lunaire. Les itinéraires tels que Hanoï-Ninh Binh-Ha Long-Sa Pa, Pagode des Parfums-Yên Tu sont les plus demandés chez nous», présente Thanh Trà, représentante de cette société de voyage.

Chùa Huong ou la pagode des Parfums (Hanoï) est une destination à ne pas manquer des circuits de pèlerinage. Photo : Minh Duc/VNA/CVN

Phan Kim Oanh, une femme d’affaires de 55 ans domiciliée dans le 2e arrondissement de Hô Chi Minh-Ville, est une bouddhiste convaincue qui voyage. Occupée toute l’année à ses affaires, elle se réserve une semaine après le Têt pour voyager et, cette année, a réservé un circuit de pèlerinage dans dix pagodes renommées du Nord. «Cette année, les agences de voyage proposent une riche gamme riche de tels voyages. Et, chose remarquable, les prix n’ont pas beaucoup augmenté par rapport à l’an dernier», affirme Mme Oanh.
   
Pour les gens vivant du Nord qui veulent voyager au Sud, les circuits de pèlerinage au temple de la Déesse Xu dans la province de Tây Ninh, ou aux pagodes de la province de Soc Trang, sont les plus choisis.

Se rendre à l’étranger, l’autre choix

Si les circuits de pèlerinage dans le pays ont du succès, ceux à l’étranger sont le choix de nombreux Vietnamiens aisés. Cette année, les circuits qui ont le plus de succès conduisent aux sites religieux du Bhoutan, de Jordanie, d’Israël, d’Égypte, ou à des pagodes et des temples au Myanmar et au Sri Lanka.

Les circuits vers les terres de bouddhisme que sont l’Inde ou le Népal sont le choix de beaucoup de fidèles, malgré des prix élevés. D’après le voyagiste Vietravel, un circuit en Inde ou au Népal de dix jours coûte en moyenne près de 44 millions de dông, et celui de quatre jours à Vientiane (Laos) et Udon Thani (Thaïlande), près de 14 millions de dôngs.

Voyager sur les terres du bouddhisme que sont l’Inde et le Népal est aussi un choix pour les gens plus aisés. Photo : CTV/CVN

Mme Thanh, une retraitée et fidèle vient de revenir d’Inde après y avoir passé dix jours avec le voyagiste Hanoitourisme. «Si les années précédentes,  j’avais effectué des circuits vers des pagodes renommées du pays, cette année, j’ai décidé de consacrer une partie de mon épargne bancaire pour voyager avec mon mari en Inde, la terre du bouddhisme. Outre le vœux de prier pour le bonheur et la chance, nous voulons aussi admirer la beauté architecturale des pagodes de ce pays», confie-t-elle.

Concernant les prix des circuits, conformément à beaucoup de commentaires de clients, il y a pas d’augmentation significative par rapport à l’an dernier. Les agences de voyage estiment qu’elle est de l’ordre de 10% à 15%, la clientèle restant toujours aussi nombreuse.

Les circuits de pèlerinage printanier se poursuivent jusqu’à la fin du mois de mars, avant que les agences de voyage ne se préparent au lancement de leurs circuits estivaux.
 
Linh Thao/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’agriculture bio, une tendance inéluctable au Vietnam

Les circuits touristiques sur l’île de Ly Son Ly Son, surnommée "l’île des fées", est prisée par les touristes vietnamiens et étrangers pour ses panoramas naturels exceptionnels et ses nombreux vestiges historiques et culturels.