04/01/2020 22:28
Les ministères et les agences du gouvernement indonésien se sont continuellement réunis ces derniers jours après l’entrée de la Chine dans la zone économique exclusive (ZEE) du pays d’Asie du Sud-Est.

>>L'Indonésie rejette les revendications chinoises sur la ZEE de Natuna
>>L’Indonésie proteste contre l'intrusion d'un navire chinois dans sa ZEE

 

Une carte montrant les eaux septentrionales des îles Natuna.
Photo : Reuters/VNA/CVN 


Le ministre de coordination des Affaires politiques, juridiques et de sécuritaire, Mahfud MD, a présidé une réunion à huis clos au siège de ce ministère, vendredi 3 janvier.

Le contenu de la réunion n’a pas été rendu public, mais des sources d’information ont confirmé que l’événement devait discuter des mesures à prendre pour faire face aux revendications de la Chine sur les eaux proches des îles Natuna.

Les problèmes concernant les eaux septentrionales de Natuna sont devenus la préoccupation du gouvernement indonésien après que les forces compétentes du pays ont découvert de nombreux bateaux de pêche escortés par des garde-côtes chinois pénétrant dans la ZEE indonésienne.

Face à cette situation, de nombreux avis du Parlement indonésien ont demandé l’adoption d’une loi sur la sécurité maritime et le renforcement de la compétence de l’Agence indonésienne de sécurité maritime pour défendre les eaux du pays contre les activités de la Chine.


VNA/CVN 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains

Le Centre du Vietnam reste une destination sûre Alors que de nombreuses localités ont suspendu leurs activités touristiques pour prévenir les infections respiratoires aiguës causées par la nouvelle souche du coronavirus (COVID-19), le Centre du Vietnam fait des efforts pour assurer la sécurité pour accueillir les voyageurs, avec des mesures pour consolider son image de destination sûre.