03/02/2018 00:06
Après la Tunisie, Emmanuel Macron a atterri jeudi 1er février peu avant minuit à Dakar pour une visite de deux jours au Sénégal, consacrée surtout à l'aide internationale à l'éducation et à la lutte contre l'érosion côtière, mais aussi à la sécurité régionale.
>>Le président français Macron en Tunisie pour soutenir la fragile démocratie
>>Sénégal : Regain de violence en Casamance, 13 jeunes tués dans une forêt

Le président français Emmanuel Macron (2e à gauche) et son épouse, Brigitte Macron (3e à gauche) sont accueillis à Dakar par le président sénégalais Macky Sall (1er à droite) et son épouse Marieme Faye Sall (1er à gauche).
Photo : AFP/VNA/CVN

Dans son plaidoyer devant la troisième conférence de financement du Partenariat mondial pour l'éducation (PME), qu'il parraine, conjointement avec le président sénégalais Macky Sall, il pourra compter sur le soutien de Rihanna, également arrivée à Dakar, selon un responsable de la communication de la chanteuse.

Les présidents français et sénégalais se rencontrent vendredi matin 2 février pour évoquer notamment la force conjointe antijihadiste du G5 Sahel (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad), la coopération bilatérale et l'immigration.

Cette visite se produit à un moment de particulière convergence d'intérêts entre les deux pays, selon l'analyste politique sénégalais Babacar Justin Ndiaye.

Les entretiens seront également l'occasion de signer plusieurs contrats, dont la vente de deux Airbus à la compagnie Air Sénégal, avant une visite sur le chantier du futur TER (train express régional) de Dakar, auquel participent des entreprises françaises.

Les deux présidents, qui ont chacun fait de l'éducation une priorité, visiteront ensuite un collège de Dakar rénové avec des fonds de l'Agence française de développement (AFD), en prélude à l'ouverture de la conférence du Partenariat mondial pour l'éducation.

C'est à l'invitation de Macky Sall que M. Macron coprésidera dans l'après-midi  2 février cette conférence qui accueillera au moins sept chefs d'État africains et des donateurs internationaux.

Leur objectif est de lever quelque 3 milliards de dollars sur la période 2018-2020 pour aider plus de 60 pays en développement à financer leurs programmes d'éducation afin de réduire, malgré le poids de la démographie, le nombre d'enfants non scolarisés, estimé à 264 millions,

Coïncidence, des manifestations dans le secteur éducatif ont lieux ces jours-ci dans les deux pays.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Huê lancera des bus à toit ouvert Les touristes à Huê auront l’occasion de découvrir l’ancienne capitale impériale par des visites en bus à toit ouvert, selon les informations du Service du tourisme de la province centrale de Thua Thiên-Huê.