23/09/2016 21:56
Un colloque sur l’utilisation de produits d’acier et de techniques avancées du Japon dans la construction d'infrastructures de transport dans le delta du Mékong a eu lieu le 22 septembre dans la ville de Cân Tho (delta du Mékong).

>>Hanoi applique des technologies japonaises pour traiter des déchets
 

Le colloque sur l’utilisation de produits d’acier et de techniques avancées du Japon, le 22 septembre dans la ville de Cân Tho (delta du Mékong).
Photo : Ngoc Thiên/VNA/CVN


L’événement était co-organisé par le Comité de pilotage du Nam Bô occidental, le Comité populaire de la province de Cà Mau (Sud), l’École polytechnique de Hô Chi Minh-Ville et le groupe japonais de sidérurgie JFE. Les participants ont discuté des technologies avancées du Japon dans la construction de ponts d’acier résistant aux intempéries.

Selon le chef adjoint du Comité de pilotage du Nam Bô occidental, Nguyên Trung Hiêu, ces derniers temps, la recherche, l’application et le contrôle de la qualité des produits d’acier dans la construction au Vietnam ont connu des progrès remarquables.

De nombreux projets de transport ont utilisé des technologies de fabrication d’acier satisfaisant aux normes du Vietnam, du Japon et des États-Unis..., a-t-il ajouté.

Le groupe japonais de sidérurgie JFE a soutenu la construction de deux ponts modèles que sont Xeo Beo dans la province de Dông Thap et Luong Thuc dans la province de Cà Mau, lesquels utilisent de l'acier résistant aux intempéries pour un coût raisonnable.

Ce groupe japonais souhaite assister le Vietnam à construire des ponts de haute qualité dans le delta du Mékong et dans d'autres régions du pays.

 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Ressusciter les estampes populaires de Kim Hoàng

Les vestiges de la citadelle de Thanh Chiêm à Quang Nam La citadelle de Thanh Chiêm est située à Diên Phuong, dans la province centrale de Quang Nam. Vestige historique national, elle était, sous la dynastie des Nguyên (1802-1945), considérée comme la capitale satellite de Huê et le centre politique, militaire, économique et culturel du Sud. Aujourd’hui, l’édifice est en ruine mais les autorités ont décidé de faire de Thanh Chiêm une nouvelle destination touristique.