13/03/2020 08:28
Le président chinois, Xi Jinping, s'est entretenu jeudi 12 mars au téléphone avec le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, exhortant la communauté internationale à prendre une action urgente dans la lutte contre l'épidémie de COVID-19.
>>COVID-19 : des dizaines de milliards injectés contre la "pandémie"
>>Coronavirus : niveau de menace maximum pour l'OMS
>>Le nouveau coronavirus poursuit ses ravages, le monde "pas prêt à y faire face"

La Chine a vu chez elle une tendance dans laquelle la situation de la prévention et du contrôle de l'épidémie progresse de façon soutenue.
Photo : Xinhua/VNA/CVN

M. Xi a rappelé qu'à la suite de l'apparition de l'épidémie du nouveau coronavirus, M. Guterres lui a écrit pour transmettre sa sympathie et exprimer son appréciation des mesures de prévention et de contrôle prises par la Chine, et a publiquement fait part à plusieurs reprises de son soutien aux efforts de lutte de la Chine contre l'épidémie.

Le président chinois a exprimé sa gratitude au chef de l'ONU, soulignant que, comme le disent souvent les Chinois, c'est dans le besoin que l'on reconnaît ses vrais amis. Grâce à des efforts inlassables, la Chine a vu chez elle une tendance dans laquelle la situation de la prévention et du contrôle de l'épidémie progresse de façon soutenue et l'ordre de la vie et de la production se rétablit à un rythme croissant, a déclaré le président chinois.

Dans la prochaine étape, a-t-il ajouté, la Chine agira avec autant de prudence à la fin qu'au début, et poursuivra ses efforts de prévention et de contrôle de manière implacable, solide et méticuleuse, tout en faisant progresser de manière sérieuse tous les aspects du travail dans le domaine du développement économique et social. Le peuple chinois l'emportera sans aucun doute sur l'épidémie de COVID-19 et atteindra aussi assurément ses objectifs fixés en matière de développement économique et social, a déclaré M. Xi. "J'en suis pleinement convaincu", a-t-il dit.

Le chef de l'État chinois a souligné que le travail acharné du peuple chinois a permis de gagner un temps précieux et a apporté une contribution importante à la prévention et au contrôle de l'épidémie dans d'autres pays. Notant que le COVID-19 est récemment apparu et s'est répandu dans un certain nombre de pays et que la situation est préoccupante, il a exhorté la communauté internationale à prendre des mesures urgentes et à mener une coopération internationale efficace en matière de prévention et de contrôle conjoints, afin de former une force concertée puissante pour vaincre la maladie.

La Chine est prête à partager ses expériences avec d'autres pays, à mener des activités conjointes de recherche et de développement sur les médicaments et les vaccins et à offrir autant d'aide que possible aux pays où la maladie se propage, a assuré M. Xi. Il a ajouté que la Chine soutient les Nations unies et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) dans leurs efforts visant à mobiliser la communauté internationale pour améliorer la coordination des politiques, accroître les ressources investies et aider en particulier les pays en développement avec des systèmes de santé publique faibles à se préparer à la prévention et à la riposte.

La Chine, a-t-il dit, a annoncé un don de 20 millions de dollars américains à l'OMS pour soutenir ses efforts visant à organiser des actions internationales contre l'épidémie. L'épidémie a une fois de plus démontré que l'humanité est une communauté de destin qui partage les joies et les peines, a souligné M. Xi, notant qu'à l'ère de la mondialisation économique, le COVID-19 ne sera pas la dernière grande urgence mondiale, et que divers problèmes de sécurité traditionnels et non traditionnels entraîneront constamment de nouvelles épreuves.

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, à New York (États-Unis), le 10 mars. Photo : Xinhua/VNA/CVN

La communauté internationale doit considérer l'humanité comme une communauté de destin, s'occuper l'un de l'autre et unir toutes les forces pour faire face aux risques et défis et construire une belle planète, a affirmé le président chinois. Rappelant également que cette année marque le 75e anniversaire de la fondation des Nations unies, M. Xi a déclaré que la Chine soutient la communauté internationale en saisissant cette occasion pour réaffirmer son engagement en faveur du multilatéralisme et pour renforcer et améliorer le système de gouvernance mondiale avec les Nations unies en son centre. La Chine, a-t-il enfin assuré, continuera de soutenir le travail de l'ONU.

De son côté, M. Guterres s'est dit très satisfait et a félicité la Chine pour la diminution significative des cas de contamination au nouveau coronavirus dans le pays. Le secrétaire général de l'ONU s'est dit convaincu qu'avec une ferme détermination et une forte résilience, la Chine va à la fois surmonter l'épidémie et rétablir l'ordre économique rapidement, ce qui est non seulement favorable aux intérêts du peuple chinois, mais représente aussi une contribution importante au monde.

Les Nations unies remercient la Chine d'avoir aidé les pays actuellement en difficulté à lutter contre le COVID-19, a poursuivi M. Guterres, ajoutant que l'organisation mondiale salue le fait que la Chine partage ses expériences en matière de prévention et de contrôle de l'épidémie avec les pays en développement et apporte une assistance précieuse en fournissant des matériels médicaux, des vaccins et des médicaments.

Il a enfin indiqué que le soutien de la Chine est essentiel au multilatéralisme, ajoutant que les Nations unies espèrent approfondir leur coopération avec la Chine dans les domaines du changement climatique, du développement durable et de divers autres domaines, et attendent avec intérêt que la Chine joue un rôle de moteur majeur dans les affaires internationales.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Une Le district montagneux de Huong Hoa, province de Quang Tri, au Centre, s’attèle à un projet de taille : devenir une terre de floriculture et attirer les touristes. Créer une "mini Dà Lat" en somme, un surnom dont on l’affuble déjà !