05/04/2018 13:39
Mercredi 4 avril, au cours d'un sommet trilatéral à Ankara, les dirigeants de Russie, de Turquie et d'Iran ont appelé à un "cessez-le-feu durable" en Syrie, et ont exprimé leur engagement en faveur de l'intégrité territoriale de ce pays déchiré par la guerre.
>>Syrie : 29 civils tués par une roquette des groupes armés sur la banlieue de Damas
>>L’armée syrienne annonce un cessez-le-feu de 24 heures à Harasta
>>Syrie : le cessez-le-feu est "réalisable", affirme l'envoyé de l'ONU

De droite à gauche : les présidents russe Vladimir Poutine, turc Recep Tayyip Erdogan et iranien Hassan Rohani.
Photo : Xinhua/VNA/CVN

"En tant que pays garants, nous avons des positions communes sur l'intégrité territoriale et la reconstruction de la Syrie", a déclaré le président turc Recep Tayyip Erdogan, au cours d'une conférence de presse conjointe donnée à l'issue du sommet. "Le principal but du sommet trilatéral est de reconstruire une Syrie où règne la paix", a-t-il ajouté.

M. Erdogan a souligné l'importance de l'intégrité territoriale syrienne, et a précisé que la Turquie n'avait été amenée à intervenir militairement contre la milice kurde en Syrie que pour neutraliser la menace qui pesait sur la sécurité de ses propres frontières.

Le président turc s'est déclaré prêt à travailler de concert avec la Russie et l'Iran dans la ville de Tal Rifaat, dans le nord de la Syrie, pour construire un environnement pacifique pour tous les habitants. Il a également proposé de mettre en place des hôpitaux militaires conjoints gérés par les armées turque et russe pour accueillir les gens évacués de la Ghouta orientale.

Le président iranien Hassan Rohani a quant à lui souligné que les principaux objectifs en Syrie devaient être d'assurer l'intégrité territoriale et la souveraineté du pays. Le président russe Vladimir Poutine a lui aussi réaffirmé l'importance de l'intégrité territoriale et de la souveraineté de la Syrie, et a mis en garde contre toute provocation susceptible d'alimenter les conflits ethniques et confessionnels.

Le sommet trilatéral sur la Syrie s'est tenu mercredi 4 avril à Ankara, la capitale turque, et a réuni les présidents turc, russe et iranien. Cette rencontre à huis-clos a duré une heure quarante minutes, et a permis aux dirigeants de discuter des mesures à prendre dans les jours à venir pour résoudre la crise syrienne.

Le premier sommet tripartite de ce genre s'était tenu le 22 novembre 2017 dans la ville balnéaire russe de Sotchi, au bord de la mer Noire, afin de discuter des progrès accomplis durant les pourparlers de paix d'Astana, ainsi que de l'évolution dans les zones de désescalade en Syrie.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le homestay à Bac Hà, un potentiel à révéler

Tourisme : le Vietnam dans les starting-blocks pour la reprise La résurgence de l’épidémie de COVID-19 étant sous contrôle, la plupart des sites touristiques ont rouvert, de nombreuses liaisons aériennes ont été rétablies, et les voyagistes ont lancé des programmes promotionnels. Le marché du tourisme reprend progressivement des couleurs.