02/06/2021 11:34
Les leaders mondiaux doivent prendre un "nouvel engagement" à oeuvrer à une distribution plus équitable des vaccins contre le COVID-19 sur la planète pour espérer vaincre la pandémie, et éviter une "reprise économique à deux vitesses", ont demandé mardi 1er juin quatre organisations internationales majeures.
>>Coronavirus : le point sur la pandémie
>>COVID-19 : la vaccination ouverte à tous les adultes sans restrictions

Une femme se faisant vacciner à Amritsar, en Inde, le 1er juin.
Photo : AFP/VNA/CVN

Les chefs de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale ont appelé le G7, lors de son prochain sommet au Royaume-Uni dans le courant du mois, à accepter de verser 50 milliards de dollars pour un plan anti-pandémie élaboré par le FMI et déjà exposé lors du Sommet de la santé à Rome.

Une telle injection de fonds permettrait "d'augmenter considérablement la production de diagnostics, de traitements, d'oxygène, d'équipements médicaux et de vaccins en vue d'une distribution équitable", a détaillé le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Ce montant doit permettre de générer 9.000 milliards de dollars pour l'économie mondiale d'ici 2025, ont estimé les quatre responsables en conférence de presse.

L'objectif est de vacciner au moins 40% de la population mondiale d'ici la fin de l'année, et au moins 60% d'ici la fin de 2022 pour permettre une reprise économique mondiale durable.

La directrice générale de l'OMC, Ngozi Okonjo-Iweala, a elle demandé aux États de renoncer aux restrictions sur le commerce des vaccins et matières premières nécessaires pour leur production, et a réitéré son appel à augmenter les capacités de production locales de vaccins, grâce notamment au transfert de technologies.

"Vous vous demandez peut-être pourquoi le FMI s'intéresse à la vaccination?" a pour sa part lancé la directrice générale du FMI Kristalina Georgieva. C'est, a-t-elle expliqué, parce que "nous sommes très préoccupés par le fait qu'une pandémie à deux vitesses entraîne une reprise économique à deux vitesses".
 
APS/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

Quel visage aura le tourisme francophone au Vietnam après le COVID-19 ? L’activité touristique au Vietnam a été anéantie par la pandémie de COVID-19. Pour la deuxième année consécutive, les professionnels du tourisme francophones continuent à naviguer à vue en espérant un retour aux affaires après la crise.