29/06/2019 00:01
L’ancien ministre indonésien des Affaires étrangères, Marty Natalegawa, a déclaré mercredi 26 juin que la meilleure approche de la question de la Mer Orientale pour l'ASEAN et de la finalisation du Code de conduite en Mer Orientale est de parler d'une seule voix en tant que groupe.

>>La réunion restreinte du 34e sommet de l'ASEAN
>>ASEAN: les ministres discutent de l’Accord de partenariat économique intégral régional
 


Il s’adressait à l’agence de presse Bernama et à la radio télévision RTM après le lancement de son livre de 258 pages "L’ASEAN est-elle importante? Une vue de l’intérieur".

Marty Natalegawa, qui a assumé la fonction de ministre des AE de 2009 à 2014, a souligné qu'il était important que cette organisation régionale soit unie, même si les États membres pouvaient avoir des intérêts différents sur la question de la Mer Orientale.

"Nous devons consolider cette position pour que, lors des discussions sur le code de conduite avec la Chine, nous soyons cohérents et unis", a-t-il affirmé.

L’ancien représentant permanent de l’Indonésie auprès de l’Organisation des Nations unies de 2007 à 2009 a noté que l’ASEAN est plus forte et restera pertinente si la solidarité est maintenue.

Tous les pays de l'ASEAN doivent parler constamment de la solidarité. Cela doit être démontré. Et chaque fois que des divisions surviennent, des efforts sérieux doivent être déployés pour rétablir la solidarité, a-t-il souligné.


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’empreinte de l’AUF en Asie-Pacifique après 25 ans