04/10/2017 11:27
L’application des sanctions disciplinaires à l’encontre du secrétaire du Comité du Parti pour Dà Nang (Centre) et du président du Comité populaire municipal n’a aucune influence sur l’organisation de la Semaine des dirigeants de l’APEC. C’est ce qu’a déclaré le ministre Mai Tiên Dung, responsable du Bureau du gouvernement.
>>Bonne préparation pour la Semaine des dirigeants de l’APEC 2017
>>L’Année de l’APEC Vietnam 2017 revêt une signification importante

Une conférence de presse du Bureau du gouvernement, le 3 octobre à Hanoï.
Photo : VNA/CVN

Lors de la conférence de presse donnée le soir du 3 octobre, après la réunion périodique de septembre du gouvernement, le ministre Mai Tiên Dung, responsable du Bureau du gouvernement, a affirmé que les préparatifs se poursuivent normalement pour assurer le succès de cet événement qui verra la participation de hauts dirigeants de différentes économies membres de l’APEC (Forum de coopération économique Asie-Pacifique).

S’agissant des affaires qui impliquent des gestionnaires, le ministre Mai Tiên Dung a réaffirmé la volonté du Parti et de tout le système politique de lutter contre la corruption, ainsi que la dégradation en termes d’idéologie, de morale et de mode de vie. «Il n’y a pas de zone interdite», a-t-il souligné, ajoutant que «même les cadres retraités, en cas de découverte d’erreurs, doivent assumer la responsabilité et subir des sanctions disciplinaires».

Lors de la conférence de presse, plusieurs ministres et vice-ministres ont répondu à des questions sur différents sujets dans leurs secteurs.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vietnam - France: une coopération chaque jour plus florissante