25/08/2017 20:09
La 7e réunion des hauts officiels de l’APEC sur la santé et l’économie, tenue les 23 et 24 août à Hô Chi Minh-Ville, s’est clôturée après deux jours de travail, avec des déclarations communes adoptées sur plusieurs plans d’action en termes de santé et d’économie.

>>APEC 2017 : le contrôle des maladies infectieuses au Vietnam est apprécié
>>La santé au menu d'une réunion de l’APEC à Hô Chi Minh-Ville
>>SOM3 de l’APEC : le ministère de la Santé préside sept réunions à Hô Chi Minh-Ville
 

La 7e réunion des hauts officiels de l’APEC sur la santé et l’économie s’est tenue les 23 et 24 août à Hô Chi Minh-Ville.


Les déclarations communes des économies membres de l'APEC couvrent de nombreux thématiques portant sur les solutions pour remédier aux défaillances du système de santé, sur les investissements dans la santé et dans les prestations sociales accordées aux mineurs et, en particulier, sur l’accélération de la mise en œuvre de l’agenda pour une Asie-Pacifique puissante d’ici 2020 à travers une coopération entre les secteurs public et privé.

Lors de la première session de travail, Matilde Maddalena, responsable des relations internationales au ministère chilien de la Santé, a constaté que le Vietnam avait une très bonne vue sur l’état actuel du secteur mondial de la santé. Elle a souligné que le financement était l’une des plus grandes difficultés en la matière, non seulement pour le Vietnam, mais aussi pour plusieurs économies membres de l’APEC qui se concentrent à l’heure actuelle sur la mobilisation des ressources financières pour développer et renforcer leur système de santé.

Lokky Wai, représentant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour la région du Pacifique occidental, a estimé que cette réunion tombait à un moment opportun afin de discuter des moyens de mobiliser des ressources financières pour la santé. Selon lui, l’investissement dans le développement du système de santé doit être considéré comme un objectif central.

Dans l’après-midi, le Groupe de travail sur la santé (HWG) a organisé un dialogue sur les politiques de l’APEC sur le papillomavirus humain (VPH) et le cancer du col de l’utérus. Les délégués ont partagé des mesures pour réduire la propagation du VPH et limiter la progression de ce type de cancer.

 

Texte et photo : Truong Giang/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Quy Nhon, miracle de la nature J’adore les voyages et souhaiterais découvrir le monde en dehors des manuels et théories que j’ai appris à l’école. Voulant faire de ma vie une véritable aventure, j’ai commencé le récit de mon voyage, durant l’été 2018, à Quy Nhon (province de Binh Dinh, Centre).