10/05/2017 19:57
L'industrie minière dans la région de l'APEC doit faire face à quatre défis majeurs que sont la recherche de ressources minérales de haute qualité, l’autorisation d’opération, l'exploitation et le traitement de façon efficace des ressources minières et des difficultés de financement.
>>Poursuite des activités de la 2e conférence des hauts officiels de l’APEC
>>Le Vietnam a plus d’opportunités de croissance avec l’APEC

Dialogue public-privé sur la politique d’exploitation minière de l'APEC, le 10 mai à Hanoï.
Photo : VNA/CVN

"L'innovation dans l'industrie minière permettrait ​aux entreprises spécialisées dans ce domaine de réduire les coûts, d'améliorer la productivité et la sécurité, ainsi que d'atténuer la superficie d’exploitation" a déclaré Christine Gibbs, directrice générale de l'Association australienne des équipements, des technologies et des services miniers (Austmine), lors du Dialogue public-privé sur la politique d’exploitation minière de l'APEC organisé le 10 mai à Hanoï dans le cadre de la 11e conférence du Groupe de travail sur les mines (MTF).

Au dialogue, les délégués ont discuté des ​possibilités d’innovations et de leurs impacts sur l'industrie minière. Ils ont également évalué la mise en œuvre des principes dans l’exploitation minière dans la région de l'APEC et déterminé des orientations pour favoriser la croissance du secteur dans les pays membres.

En outre, les participants ont discuté des défis dans l'industrie minière, de l'ère de la technologie dans l’exploitation minière, de l'automatisation, ​du contrôle à distance, ​des technologies de l'information...

L'APEC a été établie en 1989 en raison de l'interdépendance croissante des économies de l'Asie-Pacifique et de la nécessité de stimuler l'économie de la région et de développer un sentiment d'appartenance à la collectivité.

L'APEC compte maintenant 21 économies membres : l'Australie, le Brunei, le Canada, le Chili, la Chine, Hong Kong (Chine), l'Indonésie, le Japon, la République de la Corée, la Malaisie, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, le Pérou, les Philippines, la Russie, Singapour, Taïwan (Chine), la Thaïlande, les États-Unis et le Vietnam.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Tourisme fluvial : la Colombie veut acquérir des expériences de Can Tho La Colombie souhaite coopérer avec la ville de Cân Tho dans le développement du tourisme fluvial dont le modèle de marché flottant de Cai Rang. C’est ce qu’a exprimé Claudia Liliana Zambrano Naranjo, chargé d’affaires de la Colombie au Vietnam, mercredi 22 novembre dans la ville.