30/01/2020 18:35
L'Autorité de l'aviation civile du Vietnam a demandé dans une directive d’annuler tous les vols en provenance des localités touchées par le nouveau coronavirus vers le Vietnam.
>>Coronavirus, nouvelle ombre planant sur l'économie mondiale, selon la Fed
>>L'OMS appelle le "monde entier à agir", premières évacuations d'étrangers

Un scanner thermique est utilisé pour contrôler la température du corps des passagers à l'arrivée à l'aéroport internationale de Tân Son Nhât.
Photo : VNA/CVN

L'Autorité de l'aviation civile du Vietnam (CAAV) a ordonné l'annulation de tous les vols réguliers et non réguliers, la suspension de l'octroi de nouveaux permis pour tous les vols entre le Vietnam et les localités chinoises touchées par le nouveau coronavirus.

La CAAV a également demandé aux comités de gestion des aéroports, compagnies aériennes et autres unités concernées de se préparer à tous éventuels scénarios répondant à l'épidémie.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a appelé mercredi 29 janvier le "monde entier à agir" face au nouveau coronavirus, qui a d'ores et déjà fait plus de malades que le Syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), tandis que des centaines d'étrangers ont été évacués de Wuhan, la ville chinoise d'où s'est propagée l'épidémie.

Vingt-six décès supplémentaires ont été enregistrés depuis mardi 28 janvier, ont annoncé le même jour les autorités sanitaires chinoises, faisant état au total de 132 morts et d'environ 6.000 cas confirmés de contamination en Chine continentale (hors Hong Kong - Chine). Un chiffre qui dépasse désormais le nombre - 5.327 - des malades du SRAS, un coronavirus qui avait fait en 2002-2003 un total de 774 morts, dont 349 sur le territoire chinois.

Signe du durcissement des mesures de précaution au niveau international, des compagnies aériennes comme British Airways, l'Allemande Lufthansa et l'Indonésienne Lion Air, qui exploite la plus grande flotte aérienne d'Asie du Sud-Est, ont annoncé la suspension immédiate de tous leurs vols vers la Chine continentale.

Et ce après que plusieurs pays, dont le Royaume-Uni, l'Allemagne et les États-Unis, y avaient déconseillé tout voyage. Hong Kong (Chine) a de son côté décidé de fermer six de ses 14 points de passage terrestre avec le reste de la Chine. Quant à la Russie, elle va fortement limiter ses liaisons ferroviaires avec ce pays à partir du 31 janvier, ne maintenant en service que la ligne Pékin - Moscou.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains

Hôtellerie : Hanoï prête à accueillir la F1 Malgré les difficultés causées par le coronavirus, de nombreux hôtels sont prêts pour la course de Formule 1 prévue en avril à Hanoï. Ces établissements joueront un rôle non négligeable dans la promotion de l’image de la capitale vietnamienne, une destination sûre et attrayante.