09/02/2018 18:15
Chaque année, à l’approche du Nouvel An lunaire, la rue des lettrés calligraphes à Hô Chi Minh-Ville s’anime. Ces artistes sont prêts à offrir des lettres calligraphiées aux visiteurs. Et comme à chaque fois, les mots comme paix, bonheur… sont les plus demandés.
>>Bientôt la Fête printanière de la calligraphie 2018 à Hanoï
>>Animation à la rue des lettrés calligraphes à Hô Chi Minh-Ville

Des calligraphes écrivent des sentences parallèles, des poèmes et des idéogrammes sur papier rouge, bois, pierre... à la demande du client.
Photo : Quang Châu/CVN

Les calligraphes ont pris leurs quartiers aux abords de la rue Pham Ngoc Thach (1er arrondissement), vêtus de leur tunique traditionnelle noire, d’un turban et de sandales en bois, confortablement installés sur une natte. Ils tracent délicatement de belles sentences parallèles en fonction des demandes de chacun : célébration de la beauté d’un paysage, expression de sentiments, glorification d’une divinité, d’un génie ou d’un ancêtre.

Des personnes âgées arpentent la rue des lettrés calligraphes.
Photo : Quang Châu/CVN

Ces artistes écrivent des sentences parallèles, des poèmes et des idéogrammes sur papier rouge, bois, pierre... à la demande du client. "C’est ma cinquième participation à cette activité calligraphique. J’ai appris les techniques par moi-même et ai demandé quelques conseils à mes collègues pour être opérationnel ! J’apprends la calligraphie depuis la classe de septième", a partagé le benjamin des calligraphes de  Hô Chi Minh-Ville, Vo Tuân Xuân Thanh, 18 ans.

Les jeunes calligraphes sont côte à côte avec leurs ainés.  Ils se lancent des défis autour de sentences parallèles et de lettres calligraphiées contenant les mots Père, Mère, Piété, Fidélité… Et les femmes calligraphes ne sont pas en reste !

Les femmes calligraphes sont plutôt rares. Elles attirent ainsi tous les regards.
Photo : Quang Châu/CVN

Beaucoup de gens vêtus d’áo dài amènent leurs enfants visiter et prendre des photos de cette rue. Les personnes âgées viennent apprécier les images du passé.

Le Nouvel An traditionnel ne manque pas de bánh chưng et cette image est également bien présente dans la rue des lettrés calligraphes de Hô Chi Minh-Ville.

De jolies jeunes filles vêtues de nouveaux vêtements viennent ici aussi pour passer des commandes ! C’est le cas également pour de nombreuses familles, voire des amoureux qui viennent demander des lettres. Ce lieu situé en plein centre-ville est décidément magique, et tout un symbole de l’arrivée du Printemps.

Minh Thu/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Lâm Dông crée une percée dans son agritourisme Ces dernières années, l’agrotourisme a pris son envol dans la province de Lâm Dông, au Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre). Un type de tourisme lié étroitement à l’agriculture high-tech.