13/08/2021 19:14
Joueur clé dans la reconquête du scudetto par l'Inter Milan au printemps, Romelu Lukaku s'est offert jeudi 12 août à 28 ans un nouveau défi à Chelsea, où il est déjà passé de 2011 à 2014, pour un montant quasi-record en Premier League.
>>Supercoupe d'Europe : Chelsea et Tuchel lancent leur saison avec un nouveau titre
>>Euro : Lukaku, persévérant comme la Belgique

Romelu Lukaku sous le maillot de la Belgique contre l'Italie en quart de finale de l'Euro, le 2 juillet à Munich.
Photo : AFP/VNA/CVN

L'indemnité de transfert de l'attaquant belge, évaluée à 115 millions d'euros par la presse britannique et italienne, est la 2e plus grosse somme jamais dépensée par un club anglais pour acquérir un joueur.

Elle rivalise même avec la première : quelques jours plus tôt, Manchester City a attiré Jack Grealish (Aston Villa) pour 100 millions de livres (117 millions d'euros), selon les estimations de médias britanniques.

Dauphin de Cristiano Ronaldo au classement des buteurs de Serie A la saison dernière, Lukaku (24 buts) pourrait rapidement justifier l'investissement record des Blues.

Arrivé en 2019 à l'Inter, le meilleur buteur de l'histoire de la sélection belge (64 buts) a notamment contribué à conquérir au printemps le premier scudetto de l'Inter depuis 2010.

Les Nerazzuri ont aussi atteint la finale de la Ligue Europa en 2020, finalement perdue contre Séville (3-2).

Nouveau statut 

Avec un tel bilan, dans un championnat mis en coupe réglée par la Juventus depuis 2012, Lukaku se voyait bien rester en Lombardie.

La semaine dernière, le compère de Lautaro Martinez au sein de l'attaque milanaise avait d'ailleurs confié à la chaîne du club vouloir "accomplir encore plus" la saison prochaine.

Mais l'attrait de Chelsea, vainqueur sortant de la Ligue des champions et ancien club de Didier Drogba, l'idole de Lukaku dans ses jeunes années, a finalement été plus fort.

"Je suis heureux et béni d'être de retour dans ce magnifique club. Ça a été une longue aventure pour moi: je suis venu ici comme un enfant ayant beaucoup à apprendre, maintenant je reviens avec beaucoup d'expérience et plus mature", a affirmé Lukaku dans un communiqué de son nouveau club.

Romelu Lukaku (droite) avec Chelsea contre Aston Villa, le 21 août 2013 au stade de Stamford Bridge à Londres.
Photo : AFP/VNA/CVN

À Stamford Bridge, où il avait atterri en 2011 en provenance d'Anderlecht, le Belge aura à cœur de laisser une trace plus durable que lors de son premier passage, émaillé de prêts avec seulement 15 matches au compteur sous le maillot des Blues.

Le natif d'Anvers connaît en tout cas bien le championnat anglais : il a déjà évolué sous les couleurs de West Bromwich Albion mais surtout à Everton et Manchester United, à qui l'Inter l'avait arraché en 2019.

Lukaku revient à Londres avec un nouveau statut : jeune espoir du football européen en 2011, il était cet été la priorité du recrutement des Blues depuis l'extinction de la piste menant au Norvégien Erling Braut Haaland (Dortmund).

Il devrait apporter plus d'arguments à l'attaque londonienne, après la déception incarnée par les Allemands Kai Havertz et Timo Werner, recrutés à prix d'or lors du précédent mercato estival (près de 80 millions d'euros pour le premier, 60 millions d'euros pour le second).

Politique de rigueur 

Pour l'Inter, en manque de liquidités, le départ de Lukaku est un nouveau coup dur, après avoir déjà laissé filer Achraf Hakimi au PSG.

Le club lombard a enregistré des pertes de 100 millions d'euros lors de la saison 2019/2020, principalement en raison de la pandémie de COVID-19.

Selon Deloitte, les recettes de la Serie A ont plongé de 18% au cours de ladite saison, le plus fort déclin parmi les cinq principaux championnats européens.

En difficulté financière, le groupe Suning, propriétaire de l'Inter, s'est désengagé du club chinois du Jiangsu FC, pourtant champion national, qui a dû mettre la clé sous la porte fin février.

En mai, le groupe chinois a cependant obtenu 275 millions d'euros de financement de l'investisseur américain Oaktree Capital pour aider le club à affronter ses problèmes de liquidités.

Pour redresser les comptes des Nerazzuri, Suning a également l'ambition de tailler dans les dépenses.

Une politique de rigueur qui n'a pas plu à l'entraîneur Antonio Conte. L'ancien sélectionneur de l'Italie a résilié son contrat avec l'Inter un an avant son échéance, et a été remplacé par l'ex-entraîneur de la Lazio Simone Inzaghi.

En plus de l'entraîneur qui a ramené le titre national à Milan, les supporteurs de l'Inter viennent donc de perdre une de leurs coqueluches.

Pour le remplacer, la direction de l'Inter songerait à l'attaquant de l'Atalanta Duvan Zapata, et serait sur le point de boucler le transfert du bosnien Edin Dzeko (AS Rome) selon Sky Sports.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le concours "Jeunes Reporters Francophones 2021" couronné de succès

Hô Chi Minh-Ville promeut ses atouts touristiques sur les plateformes en ligne Le 17e Festival du tourisme de Hô Chi Minh-Ville se déroule du 4 au 25 décembre avec de nombreuses activités organisées à la fois en présentiel et en ligne.