17/10/2020 17:30
Transfiguré par un mercato réussi, Everton attend de pied ferme son voisin et champion en titre Liverpool du haut de sa place de leader de la Premier League, pour un derby de la Mersey explosif en ouverture de la 5e journée.
>>Foot: face aux Gallois, Southgate tenté d'ouvrir la cage anglaise
>>Angleterre : opération portes ouvertes pour Manchester United et Liverpool
>>Angleterre : Liverpool arrête Arsenal

L'entraîneur italien d'Everton, Carlo Ancelotti, lors du match de Premier League face à Brighton, à Liverpool, le 3 octobre. Photo : AFP/VNA/CVN

Il y a bien longtemps que l'affrontement entres les Blues et les Reds n'avait pas été aussi indécis. La dernière victoire d'Everton contre Liverpool en championnat remonte à 2010 (2-0), c'était un 17 octobre, 10 ans jour pour jour avant le match qui les attend. Une défaite qui avait plongé Liverpool, alors entraîné par Roy Hodgson, à la 19e place du classement, alors qu'Everton était en milieu de tableau (11e), ce qui n'avait pas empêché les Reds de finir devant leurs voisins à la fin de la saison (6e contre 8e).

Depuis, 10 fois les Toffees ont réussi à accrocher un point, mais 11 fois ils ont baissé pavillon. Au-delà de la perspective de prolonger son bilan parfait (4 victoires en 4 matches) et de prendre 6 points d'avance sur Liverpool, c'est presque une question d'honneur qui animera l'équipe de Carlo Ancelotti. Emmené par un James Rodriguez qui fait figure, pour l'heure, de meilleure recrue estivale tous clubs confondus, et un Dominic Calvert-Lewin inarrêtable avec 10 buts en 8 matchs avec son club et en sélection, l'opportunité sera belle pour Everton d'écrire une petite page d'histoire dans la rivalité locale.

"Quand j'ai entendu que (Carlo Ancelotti) allait signer à Everton, je me suis tout de suite dis +oh, oh, notre prochain vrai challenger est arrivé+", a admis jeudi 15 octobre Jürgen Klopp. "Ils ont fait un sans faute dans leurs achats cet été. Ils ont trouvé exactement les joueurs dont ils avaient besoin pour améliorer une équipe déjà assez bonne", a-t-il ajouté en référence notamment au milieu défensif brésilien Allan arrivé de Naples et au relayeur français Abdoulaye Doucouré, débauché à Watford.

Mais après son humiliante défaite (7-2) à Aston Villa lors de la dernière journée, la réaction du champion est aussi attendue, même si la trêve internationale perturbe toujours les équipes aussi riches en internationaux que les Reds. Samedi 17 octobre réservera d'autres belles affiches comme le Manchester City contre Arsenal (16h30 GMT).

Les hommes de Pep Guardiola, qui n'ont pris que 4 points en 3 matches disputés, ne peuvent déjà plus se permettre de perdre davantage de terrain sur la tête du classement, face à des Gunners en embuscade derrière Everton (4e avec 9 points). Le voisin, United, triste 16e avec seulement 3 points en 3 matches et déjà 11 buts encaissés, se rend à Newcastle (19h00 GMT) avant un déplacement au Parc des Princes pour affronter le Paris SG en Ligue des Champions. Les matches de dimanche 18 octobre et lundi 19 octobre vaudront surtout pour le Leicester-Aston Villa (18h15 GMT) qui oppose le 3e au surprenant 2e, tous deux à trois longueurs du leader.

AFP/VNA/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Bac Son, la vallée des contemplations À plus de 160 km de Hanoï, Bac Son est une vallée paisible aux paysages magnifiques. Éloignés du tohu-bohu citadin, les visiteurs pourront s’immerger dans la vie quotidienne locale et se recueillir auprès des Tày et Nùng très hospitaliers.