10/04/2022 16:17
Trois jours après leur débâcle en C1, les Blues ont rebondi samedi 9 avril en gagnant à Southampton (6-0), tandis que Tottenham l'emporte à Aston Villa (4-0), à l'occasion de la 32e journée du championnat d'Angleterre.

>>Angleterre : feu d'artifice pour Liverpool, pression sur Chelsea et Manchester United
>>Angleterre: Solskjaer nommé entraîneur de Manchester United jusqu'à la fin de la saison
 

Le milieu de terrain allemand de Chelsea Kai Havertz (centre), félicité par son compatriote, l'attaquant Timo Werner, après avoir marqué le 4e but sur la pelouse de Southampton, lors de la 32e journée de Premier League, le 9 avril.
Photo : AFP/VNA/CVN


Les Spurs profitent des défaites d'Arsenal face à Brighton (2-1) et de Manchester United à Everton (1-0) pour s'installer à la quatrième place, qualificative pour la prochaine Ligue des Champions.

Après deux lourdes contre-performances à Stamford Bridge face à Brentford (1-4) et surtout face au Real Madrid (1-3) en quart de finale aller de Ligue des champions mercredi 6 avril, Chelsea conforte sa troisième place grâce aux doublés de Timo Werner, qui était muet en championnat depuis six mois, et de Mason Mount, également passeur sur le but de Marcos Alonso en tout début de match. Il faut remonter à août 2010 pour voir Chelsea remporter une victoire à l'extérieur par six buts d'écart. C'était à Wigan, sous Carlo Ancelotti, actuel entraîneur du Real Madrid.

"Le match à Santiago Bernabeu sera très différent de celui-ci, mais il était nécessaire de faire ce que nous avons fait aujourd'hui, avant deux jours récupération, et avant de faire ce qui sera possible mardi", a indiqué l'entraîneur des Blues Thomas Tuchel.

Bonne opération pour Tottenham

Les joueurs d'Antonio Conte ont profité de leur victoire à Aston Villa (4-0), conjuguées aux défaites surprenantes de leurs principaux rivaux dans la course à la Ligue des champions, pour s'installer seuls à la quatrième place avec trois points d'avance sur Arsenal qui compte toutefois un match à disputer, mais handicapée par une différence de buts défavorable.
 

L'attaquant d'Arsenal Eddie Nketiah, après la défaite à domicile, 2-1 face à Brighton, lors de la 32e journée de Premier League, le 9 avril à l'Emirates Stadium.
Photo : AFP/VNA/CVN


Les Nord-Londoniens ont piqué leur adversaire au tout début de chaque mi-temps : d'abord sur une frappe dans l'axe de la surface de réparation de Heung-min Son (3e, 1-0), puis sur un tir dans un angle fermé de Dejan Kulusevski (50e, 2-0). Le Sud-Coréen a ensuite donné une grande ampleur au score (66e, 71e), après une première période où les Spurs ont énormément souffert et concédé pas moins de huit occasions de but. Ramsey, McGinn, Ings, Watkins, Coutinho et Cash ont tour à tour été écoeurés par un grand Hugo Lloris.

Nouveau coup de froid à Arsenal

Les Gunners ont concédé une nouvelle défaite surprenante face à Brighton (1-2), seulement cinq jours après avoir été hors sujet sur le terrain de Crystal Palace (3-0). Menés dès la 28e après un but de Leandro Trossard, les Gunners ont trop faiblement réagi pour pouvoir inverser la tendance. Ils ont cru égaliser juste avant la pause, mais l'assistance vidéo a finalement annulé un but de Martinelli pour hors jeu après quatre minutes de vérification.

Alors que les visiteurs avaient marqué le but du break (Enock Mwepu, 0-2, 66e), les Gunners n'ont été dangereux qu'en toute fin de match, avec un but de Martin Odegaard (1-2, 89e), puis une série de tentatives infructueuses (Saka, Nketiah, Gabriel).

Manchester United apathique

Trois semaines après leur élimination de la Ligue des champions par l'Atlético Madrid, rien ne va plus pour les Red Devils, battus sur le terrain d'Everton (1-0), qui lutte pour éviter la descente.

Menés dès la 27e minute de jeu après un but d'Anthony Gordon, les Mancuniens n'ont quasiment jamais su prendre le jeu à leur compte et construire des offensives autour de leur avant-centre Cristiano Ronaldo, toujours esseulé. Ils restent septièmes du championnat, à six longueurs de Tottenham.

L'entraîneur intérimaire des Red Devils, Ralph Rangnick, reconnaît qu'il sera "difficile" d'accrocher la quatrième place qualificative pour la Ligue des champions. "Ce n'est pas qu'une question de créativité, c'est aussi une question de vitalité, de présence physique dans le dernier tiers", a-t-il regretté.


AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Rendez-vous au Centre de la quintessence du village artisanal vietnamien

SEA Games 31 : les visiteurs étrangers impressionnés À l’occasion des 31es Jeux d’Asie du Sud-Est (SEA Games 31), le Vietnam a accueilli un grand nombre de sportifs, d’entraîneurs, d’officiels et d’amoureux du sport, venus de tous les pays de la région.