18/02/2017 18:35
Angelina Jolie doit présenter samedi 18 février sur le site des célèbres temples d'Angkor au Cambodge son nouveau film consacré aux crimes perpétrés par le régime des Khmers rouges.
>>Le PM cambodgien soutient un ​long métrage sur les Khmers rouges d’Angelina Jolie
>>Angelina Jolie va réaliser un film sur les Khmers Rouges pour Netflix

L'actrice et réalisatrice américaine Angelina Jolie lors d'une conférence de presse pour la présentation de son nouveau film sur le régime des Khmers rouges, le 18 février 2017 à Siem Reap, au Cambodge.
Photo : AFP/VNA/CVN

L'actrice et réalisatrice américaine est particulièrement attachée au Cambodge, le pays dont est originaire son fils adoptif Maddox.

Le roi du Cambodge, Norodom Sihamoni, ainsi que des survivants du régime communiste figureront parmi les quelque 1.500 personnes invitées à l'avant-première de D'abord ils ont tué mon père.

Ce film est une adaptation du livre éponyme de la militante des droits de l'homme Loung Ung dans lequel elle se souvient des horreurs vécues sous le régime qui a fait deux millions de morts entre 1975 et 1979.

"Le film reflète la brutalité des Khmers rouges", a affirmé Sin Chanchhaya, directeur du Département du cinéma et de la diffusion culturelle cambodgienne.

"C'est une affaire très importante pour nous. Les Cambodgiens sont très intéressés (par le film)", a-t-il ajouté.

Cette avant-première à Angkor sera suivie d'autres projections à travers le pays.
Le film sera diffusé dans sept mois sur le site de streaming Netflix.

Angelina Jolie doit tenir samedi après-midi 18 février une conférence de presse sur le site archéologique d'Angkor en présence de Loung Ung.

La présence de l'actrice est particulièrement attendue. Les apparitions d'Angelina Jolie sont devenues rares depuis son divorce en septembre avec l'acteur américain Brad Pitt.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Ressusciter les estampes populaires de Kim Hoàng

Les vestiges de la citadelle de Thanh Chiêm à Quang Nam La citadelle de Thanh Chiêm est située à Diên Phuong, dans la province centrale de Quang Nam. Vestige historique national, elle était, sous la dynastie des Nguyên (1802-1945), considérée comme la capitale satellite de Huê et le centre politique, militaire, économique et culturel du Sud. Aujourd’hui, l’édifice est en ruine mais les autorités ont décidé de faire de Thanh Chiêm une nouvelle destination touristique.