21/01/2019 14:27
L’Allemande Andrea Teufel, 58 ans, est une experte en restauration de vestiges. Depuis plus de 15 ans, elle participe à la restauration du patrimoine de Huê. Et mieux encore, elle forme également de jeunes professionnels.
>>Restauration d'ouvrages du palais Phung Tiên à Dai Nôi de Huê
>>Huê: projet de restauration du palais Kiên Trung

Andrea Teufel avec son coéquipier dans un site de reliques à Huê.
Photo: VOV/CVN

Andrea Teufel est née et a grandi à Postdam, une ville allemande qui possède des ouvrages patrimoniaux présentant certaines similitudes avec ceux de Huê. Tout a commencé en 2003, quand l’ambassade d’Allemagne au Vietnam a décidé de financer la restauration des fresques au pavillon Khai Tuong, dans le palais An Dinh. Andrea Teufel a été la première experte allemande à participer à ce projet.

Le défi était de restaurer six fresques réalisées à l’occidentale, qui représentent le paysage des tombeaux des rois Nguyên. Les six fresques en question étaient en très mauvais état: décollées et entachées. Avec l’aide de 15 peintres vietnamiens et après un très long travail minutieux, Andrea Teufel a réussi à leur redonner leur éclat originel.

Après le palais An Dinh, les disciples d’Andrea Teufel l’ont accompagnée dans la restauration d’autres vestiges de Huê. Lê Phuoc Tân est l’un d’entre eux.

"Andrea Teufel aime beaucoup Huê et son patrimoine. Et c’est justement parce qu’elle a été frappée par la dégradation de ce patrimoine qu’elle est restée dans cette ville pour la restauration, mais aussi pour former une nouvelle génération de spécialistes du patrimoine", explique-t-il.

Andrea Teufel est donc attachée depuis 15 ans à Huê où elle a même acheté une maison rue Chi Lang. Elle a étudié et perfectionné des méthodes et des techniques appropriées à la restauration des vestiges de Huê, dont la fresque, une technique particulière de peinture murale dont la réalisation s'opère sur un enduit appelé intonaco, mais avant qu'il ne soit sec. L’application de cette technique permet de protéger les dessins des affres du temps.

"Cela fait 15 ans que j’habite à Huê, mais mon coeur bat toujours à la chamade quand on parle du patrimoine. De même quand je vois les murs ou les portails que j’ai restaurés après la levée de l’échafaudage. Je suis très fière de participer à la protection du patrimoine de Huê", confie Andrea Teufel.

Selon Phan Thanh Hai, directeur du Centre de conservation des monuments de Huê, durant ces 15 ans passés, le groupe d’experts dirigé par Andrea Teufel a restauré cinq sites à Huê. Et elle-même a aidé la province de Thua Thiên-Huê à former 20 experts.

"Lors des ateliers, les stagiaires ont appris de nouvelles techniques de restauration. Les experts formés par Andrea Teufel sont devenus de véritables sommités en matière de restauration d’architectures à matière dure avec des décorations en enduit ou des sculptures sur pierre", dit Phan Thai Hai.

Pour Andrea Teufel, Huê est devenue sa deuxième ville natale dont la préservation des sites classés au patrimoine mondial nécessite un effort commun.

VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Universités francophones d'Asie-Pacifique au rendez-vous à Hô Chi Minh-Ville

Les maisons d'hôtes à Sa Pa attirent de plus en plus de visiteurs Afin de décharger le trop-plein de visiteurs du bourg de Sa Pa et d’améliorer les moyens de subsistance de la population locale, la province de Lào Cai (Nord) se concentre sur le développement de l’agritourisme.