19/11/2019 22:59
Le président du Comité populaire de la province d'An Giang, Nguyên Thanh Binh, a présenté lundi 18 novembre les potentialités agricoles locales à une délégation du consulat général des États-Unis à Hô Chi Minh-Ville.
>>Les États-Unis veulent exporter plus de produits agricoles au Vietnam
>>L’édification de la confiance stratégique pousse les liens Vietnam - États-Unis

Le président du Comité populaire de la province d'An Giang, Nguyên Thanh Binh, et la consule générale américaine Marie C. Damour, le 18 novembre. 
Photo : Thanh Sang/VNA/CVN

Grande province rizicole du Vietnam, la province d'An Giang produit chaque année plus de quatre millions de tonnes de riz par an, y compris le riz de haute qualité, un atout majeur pour conquérir les consommateurs américains, selon le président du Comité populaire provincial, Nguyên Thanh Binh.

La province exporte depuis plusieurs années ses pangasius aux États-Unis et a commencé à expédier ses mangues sur ce marché, a-t-il poursuivi.

Nguyên Thanh Binh a également proposé au consulat général des États-Unis d’informer et d’inciter les entreprises américains à investir à An Giang dans les domaines tels que l’urbanisme intelligent, les énergies renouvelables, la protection des ressources en eau et l’adaptation au changement climatique.

Pour sa part, la consule générale américaine Marie C. Damour s’est félicitée des projets de coopération fructueux entre An Giang et ses partenaires américains dans l’éducation, la santé et l’énergie. Elle a promis de se renseigner sur les potentialités locales et de les présenter aux investisseurs et entreprises américains.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée de la campagne – un voyage dans la campagne d’autrefois

Le Parc national de Nui Chua développe l’écotourisme durable Pour promouvoir la valeur des ressources de la biodiversité et des paysages naturels, le Parc national de Nui Chua (province de Ninh Thuân) organisent divers types d'écotourisme dans le cadre du développement de l'écotourisme, selon Trân Van Tiêp, directeur adjoint du comité de gestion du Parc.