10/09/2020 15:26
Le ministre malaisien des Affaires étrangères (AE) Hishammuddin Hussein a déclaré que les ministres des AE de l'ASEAN devraient envisager toutes les solutions pour s'assurer que la situation dans la région ne se complique pas.
>>La Malaisie renforce les mesures de sécurité en mer
>>La Malaisie contruit un nouveau camp militaire pour faire face à l’EI
>>La Malaisie souligne la solidarité de l'ASEAN dans la question de Mer Orientale

Le ministre malaisien des AE, Hishammuddin Hussein. Photo : Malaymail/CVN

Le ministre malaisien des Affaires étrangères (AE), Hishammuddin Hussein, a déclaré que les ministres des AE de l'ASEAN devraient envisager toutes les solutions et approches pour s'assurer que la situation dans la région ne se complique pas. S'exprimant lors de la 53e réunion des ministres des AE de l'ASEAN (AMM 53), tenue en ligne le 9 septembre sous la présidence du Vietnam, le chef de la diplomatie malaisienne a de nouveau réitéré la position de la Malaisie sur la question de la Mer Orientale.

Hishammuddin Hussein a affirmé que la Malaisie partageait le point de vue, selon lequel la question de la Mer Orientale devait être résolue de manière raisonnable, par le dialogue et des pourparlers, en utilisant les forums et les voies diplomatiques appropriés. Il a également souligné que toutes les parties concernées doivent s'abstenir de prendre des mesures susceptibles de compliquer la situation. Dans son discours, le ministre malaisien a abordé les évolutions  dans l'État de Rakhine (Myanmar) ainsi que les réfugiés rohingyas et les relations entre la Palestine et Israël. Selon le ministère des AE, Hishammuddin Hussein participe aux réunions connexes qui dureront au 12 septembre.

VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Le tourisme intérieur du Vietnam devrait se redresser après le COVID-19 La résurgence du COVID-19 au Vietnam a mis de nombreux prestataires touristiques sous pression alors qu'ils essayaient de maintenir leurs entreprises à flot. Cependant, maintenant que la pandémie s’apaise, ils ont des conditions favorables pour ramener leurs affaires à la normale.