20/06/2014 18:18
Le ministère de l’Agriculture et du Développement rural met la dernière touche à l'élaboration du projet «Organisation de l’exploitation, de l'achat, de la transformation et de la consommation du thon à la chaîne» visant à développer durablement ce secteur.

Transformation du thon au district de Hoài Nhon, province de Binh Dinh (Centre). Photo : Viêt Y/VNA/CVN


En 2013, l’exportation du thon vietnamien s’est chiffrée à plus de 526 millions de dollars sur un total de 112 marchés, se classant troisième après le poisson tra et les crevettes. Cependant, les trois principaux marchés, États-Unis, Japon et ASEAN, ont diminué leurs importations du thon vietnamien.

Selon l’Association de la transformation et de l’exportation de produits aquatiques du Vietnam (VASEP), les organismes internationaux et les consommateurs dans le monde sont de plus en plus exigeants concernant la qualité et l’origine des produits. En même temps, le Vietnam doit faire face à la concurrence âpre de grands exportateurs comme les Philippines, l’Équateur et Maurice qui jouissent d’une situation géographique idéale et des compétences avérées.

«Les pêcheurs nationaux se concentrent seulement sur l’exploitation et le chiffre d’affaires oubliant la qualité du thon», estime Vu Ðình Ðáp, président de l’Association du thon du Vietnam.

Piste des solutions

Il est nécessaire d'améliorer l'exploitation du thon. Photo : Ly Kha/VNA/CVN


Pour que l’exploitation et la transformation du thon deviennent un secteur développé à la hauteur des potentialités, répondant au besoin du marché, le ministère de l’Agriculture et du Développement rural a élaboré le projet «Organisation de l’exploitation, de l’achat, de la transformation et de la consommation du thon à la chaîne», qui sera réalisé dans trois provinces du Centre : Bình Ðinh, Phú Yên et Khánh Hoà.

Ainsi, jusqu’en 2017, tous les bateaux de pêche de thon en mer seront surveillés et gérés. Les produits pêchés seront strictement contrôlés en termes de qualité et de provenance. En outre, les technologies utilisées pour l’exploitation et la conservation seront transférées aux pêcheurs afin d’améliorer la qualité des produits. De plus, les bateaux de pêche seront équipés de machines et installations modernes.

Par ailleurs, le projet répondra à la question d’octroi de crédits commerciaux aux pêcheurs dans l’investissement des équipements et des machines et leur conservation.

Selon le Dr Ngô Anh Tuân, ancien chef du Département des finances du ministère de l’Agriculture et du Développement rural, l’exploitation du thon devrait se développer comme un secteur industriel. De cette manière, il est nécessaire de mettre en œuvre un projet de formation professionnelle à l’intention des pêcheurs. Ils seront formés notamment sur les technologies d’exploitation et de conservation du thon, ainsi que sur des connaissances sur la sécurité nationale et la défense de la souveraineté maritime et insulaire du pays.

Dans le même ordre d’idée, le vice-ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Vu Van Tám, estime que le secteur de l’exploitation et de la transformation du thon devra se moderniser en s’orientant davantage vers l’industrie.


Mai Huong/CVN


Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.