18/12/2018 18:48
Une conférence récapitulative du projet "Renforcement de la résilience aux impacts du changement climatique pour les communautés vulnérables côtières du Vietnam" en 2018 a eu lieu mardi 18 décembre à Hanoï.

La conférence a été organisée par le ministère de l'Agriculture et du Développement rural, en collaboration avec le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), le ministère de la Construction et les Comités populaires des provinces de Nam Dinh, Thanh Hoa, Quang Binh, Thua Thiên-Huê, Quang Nam, Quang Ngai, Cà Mau. Il s'agit du premier projet financé par le Fonds vert pour le climat (GCF) sur cinq ans (2017-2021).

Selon Trân Quang Hoài, chef du Département général de prévention et de lutte contre les calamités naturelles du ministère de l'Agriculture et du Développement rural, directeur du projet, en 2018, le projet a aidé les provinces à construire 1.092 maisons contre les tempêtes et les inondations, à planter 199,46 hectares de forêts de mangrove, à organiser des cours d’entraînement...

Toutefois, lors de la mise en œuvre du projet, des difficultés ont été rencontrées, telles que l'identification des ménages bénéficiaires du projet, l’allocation des fonds de contrepartie pour la construction de maisons anti-typhons et anti-crues dans des provinces, l’identification des zones de plantation des forêts de mangrove...

Mme Caitlin Wiesen, représentante résidente par intérim du PNUD au Vietnam, a pris note de la participation active du Département général de la sylviculture du ministère de l'Agriculture et du Développement rural et du ministère de la Construction dans le soutien pour améliorer les capacités de résilience aux impacts des calamités naturelles des provinces via les activités du projet. On peut dire que 2018 est l'année du succès du projet, notamment avec la construction de maisons résistantes aux impacts du changement climatique.

Selon Vu Thai Truong, responsable du projet, en 2019, le projet serait axé sur la construction de maisons pour 1.380 ménages dans 5 provinces, l’examen et l’approbation de la liste des ménages bénéficiaires en 2019 et 4.000 ménages pour l'ensemble du projet, l’organisation des activités de communication et des concours de conception de maisons résistantes aux impacts des calamités naturelles, la proposition de nouveaux programmes de maisons sûres contre les inondations et les tempêtes dans 28 provinces côtières.

Par ailleurs, le projet devra soutenir la mise en œuvre d'activités de réhabilitation de la mangrove sur 1.386 ha et continuer de couvrir 199,46 ha dans cinq provinces,  s’orienter vers l'objectif de 4.000 hectares, poursuivre la construction et le perfectionnement du système de base de données sur les mangroves au Vietnam, élaborer des options permettant de relier les données des forêts de mangroves au site web: climaterisk.org.vn, soutenir la surveillance des mangroves et les activités de communication liées aux mangroves, etc.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.

Le parc floral de Hô Tây, une destination prisée à Hanoï D’une superficie de 7.000 m², le parc floral de HôTây, dont les espèces varient au gré des saisons, attire de nombreux Hanoïens mais aussi des visiteurs de tous les coins du Vietnam.