21/06/2013 15:16
Les vestiges culturels et historiques sont considérés comme des pages d’histoire vivante dont la préservation, la restauration et la valorisation retiennent l’attention de toute la société. Les actions menées en ce sens ces derniers temps ont abouti à des résultats considérables.

C’est ce qu’a affirmé Dang Thi Bich Liên, vice-ministre de la Culture, du Sport et du Tourisme, lors d’une conférence en ligne sur l’amélioration de la qualité de la gestion et de la promotion des valeurs des vestiges», organisée par le ministère de la Culture, du Sport et du Tourisme dans les trois localités de Hanoi, de Dà Nang et de Hô Chi Minh-Ville.

Il est nécessaire d'améliorer la qualité la gestion des vestiges.

Photo : Thanh Tùng/VNA/CVN


Le pays a recensé 4.000 vestiges dont 7 patrimoines matériels reconnus par l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), 34 patrimoines nationaux particuliers, et 3.168 vestiges nationaux, outre les 7.484 vestiges des villes et provinces.

Afin de mieux les gérer et les préserver, les services provincaux de la culture, du sport et du tourisme procèdent depuis 2010 à leur aménagement. Celui de vingt des 34 vestiges nationaux spéciaux a été achevé.

Professionnaliser la gestion

De 2006 à 2012, 462 vestiges nationaux historiques et révolutionnaires ont été restaurés. Parfois avec un certain retentissement, comme le projet expérimental de restauration de la maison commune Chu Quyên à Hanoi qui, relevant du programme d’objectif national de la culture, a remporté en 2010 le premier prix de la préservation des patrimoines culturels de l'Union internationale des Architectes (UIA) de la région Asie Pacifique.

Toutefois, la préservation et la promotion des valeurs de ces vestiges subissent encore des limites : la loi sur les patrimoines culturels n’est pas encore pleinement respectée dans plusieurs localités, et la préservation des anciens vestiges religieux ou leur réfection complète pour les besoins spirituels de la population demeure un problème sensible.

«Les grandes valeurs culturelles de ces patrimoines exigent désormais de professionnaliser leur gestion comme leur préservation», a insisté le professeur docteur Luu Trân Tiêu, président de l'Association nationale des patrimoines culturels.

Élever la qualité de la gestion et de la promotion des valeurs des vestiges implique une stricte coordination de toutes les ressources. «Les infrastructures comme les aéroports, les hôtels, les villages de métiers... ont ainsi un rôle évident en la matière. Cette promotion doit aussi être menée en relation avec le développement urbain» a précisé Phan Van Tuân, directeur adjoint du Centre de préservation des patrimoines de l’ancienne Cité impériale de Huê.

Thuy Hà/CVN




Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Phu Quôc a accueilli plus de 4,7 millions de visiteurs depuis 2015 Depuis 2015, le district insulaire de Phu Quôc (province de Kiên Giang, Sud) a reçu plus de 4,7 millions de visiteurs, dont 20,5% d’étrangers. Les recettes touristiques ont connu en moyenne une hausse annuelle de 42,5%.